Critique blog Star Wars Rogue One

[Critique] Star Wars Rogue One, hémisphère aseptisé de l’Etoile Noire

Marionnettes et maquettes mises en scène érigeaient Star Wars (1977) en un conte merveilleux cinématographique charmant par ses suggestions imaginaires. La Prélogie et Rogue One : A Star Wars Story définissent une voie différente, celle de compléter un univers créé dans un flou artistique volontaire. Bâti sur des bribes de mots clefs de Star Wars IV (Plans secrets volés, Etoile Noire, Rébellion), Gareth Edward (Réalisateur, cinéaste … Continuer de lire [Critique] Star Wars Rogue One, hémisphère aseptisé de l’Etoile Noire

Blog Critique Docteur Strange

[Critique] Docteur Strange, banalisation de l’extraordinaire

Schématiquement, s’empile les super-héros. Il le faut, conformément au calendrier de Marvel Studios prévu jusqu’en novembre 2020. Docteur Strange clôt la saison 2016 d’une manière insipide avec l’une des personnalités les plus intéressantes de la mythologie Marvel. A défaut d’un voyage spirituel, les caméras endormies comblent leur inexpressivité par de fonds verts psychédéliques aux lèvres vertigineuses du dégoût. Neurochirurgien rationnel animé à l’idée de choisir … Continuer de lire [Critique] Docteur Strange, banalisation de l’extraordinaire

Blu ray Star Trek Sans limites

[Critique] Star Trek Sans limites (Beyond), l’intérêt est ailleurs (IMAX 3D)

J.J. Abrams s’était lancé le défi de rallumer les étoiles de Star Trek par la réalisation en 2009. Peut-être pour dédire un profil prédominant de producteur avant celui de réalisateur (Mission Impossible 3, Mission Impossible : Protocole fantôme, Mission Impossible : Rogue Mission Cloverfield …), filmer une suite, Star Trek Into Darkness (2013), ressemblait avant tout à un contrat de confiance vis-à-vis de Hollywood. La créativité, mais … Continuer de lire [Critique] Star Trek Sans limites (Beyond), l’intérêt est ailleurs (IMAX 3D)

Max et Léon Critiques Spectateurs

[Critique] La folle histoire de Max et Léon, la moquerie du PalmaShow

A eux seuls, Gregoire Ludig et David Marsais forment le PalmaShow, un duo d’humoristes ayant déjà donné dans de multiples sketchs. De Gaspard & Balthazar aux Wech‘ en passant par les Bobo’s (Pour l’original, se référer à « Collective mon amour – Éléphant »), chaque idée a regard vers leur personnalité. Max et Léon, réalisé par leur ami Jonathan Barré, ose le format long-métrage, évoque la Seconde Guerre … Continuer de lire [Critique] La folle histoire de Max et Léon, la moquerie du PalmaShow

Sortileges Norbert Dragonneau

[Critique] Les animaux fantastiques, la magie américaine

Près de 70 ans avant les aventures d’Harry Potter, le long-métrage Les animaux fantastiques change d’angle dans l’univers magique imaginé par l’auteure J.K. Rowling. Un continent différent, des créatures imaginaires jamais vues, de nouveaux personnages et un protagoniste inédit, est-ce suffisant pour enchanter à la fois des spectateurs passionnés et des cinéphiles en attente d’être ensorcelés ? Les animaux fantastiques rappelle qu’être un bon divertissement ne … Continuer de lire [Critique] Les animaux fantastiques, la magie américaine

[Critique] X-Men Apocalypse – Super-héros superstitieux

« Avant la fin du monde« , il est « révélé » qu’ »en tout temps« , les super-pouvoirs ont existé au pied des pyramides. Ensablé dans un rythme égrainé, X-Men Apocalypse constitue le troisième long-métrage depuis le recommencement entamé par X-Men : Le Commencement (Critique publiée en 2014 sur le Blog LaMaisonMusee.com .) Lentement, le sixième film estampillé X-Men amorce un renouveau écartelé entre une mise en scène maladroite proche … Continuer de lire [Critique] X-Men Apocalypse – Super-héros superstitieux

Analyse The Neon Demon cinema

[Critique] The Neon Demon – Un film à la mode en quête de styles

Elle Fanning Poster Exemple

Au prix d’une perfection mortifère, la vie crispée de la mode brûle mal ses imperfections. Dans les cendres collantes, le réalisateur Nicolas Winding Refn y a exhumé un motif à la fois dérangeant et délicat à styliser pour créer Neon Demon. Continuer de lire « [Critique] The Neon Demon – Un film à la mode en quête de styles »

Blu ray Tout en haut du monde

[Critique DVD] Tout en haut du monde – Un film d’animation stylisé

Façonné par l’ombre et la lumière sans contours crayonnés, Tout en haut du monde s’anime d’une audace risquée, d’idées colorées et d’une originalité aux aspects artisanaux. Primé au Festival d’Annecy en Juin 2015 dans la catégorie « Prix du public« , sorti officiellement dans les cinémas en janvier 2016, le film d’animation cherche désormais une diffusion intime plus étendue et est attendu en DVD et Blu-Ray le 07 juin … Continuer de lire [Critique DVD] Tout en haut du monde – Un film d’animation stylisé

Eau Vers l'autre rive

[Critique DVD] Vers l’Autre Rive – La mort au cœur du Japon

  Laissés sur la grève, les vivants se meurent un peu plus au décès de leurs proches. Doté de l’élégance d’une nouvelle fantastique, Vers l’Autre Rive métamorphose le fatalisme de la mort mille fois visité au cinéma en un voyage vivant ancré dans le présent, au cœur du Japon contemporain. La part mélo-dramatique de la réalisation devient poétique à mesure de la réapparition possible d’être … Continuer de lire [Critique DVD] Vers l’Autre Rive – La mort au cœur du Japon

Blog Critique St Amour 2016

[Critique] Saint Amour – Le père, le fils et l’esprit honni

Le cinéma français cherche ses saveurs derrière ses rondeurs caricaturales ou son adoubement espéré par Hollywood. Saint Amour a l’opacité d’un cépage et la simplicité d’un « Je t’aime » : réduire le film à son étiquette de vin de Bourgogne est aussi criminel que de parler d’un long-métrage tire-larmes singulier. Les adeptes des raccourcis devront noyer leur déception : derrière la simplicité prêtée aux réalisateurs Benoît Délépine et Gustave Kervern … Continuer de lire [Critique] Saint Amour – Le père, le fils et l’esprit honni

The Revenant Tombe

[Critique] The Revenant – Contemplation sacrée au pays du western

A la violence du monde animal et des hommes, ce grand moteur de l’Histoire, The Revenant mystifie le charisme du protagoniste Hugh Glass (Leonardo DiCaprio) Dans le genre délaissé du western, la Loi du Talion renaît dans la couleur du sang non pas pour le glorifier en héros mais pour évoquer sa transformation au-delà des frontières du Bien et du Mal. Supporté par une esthétique composée, le … Continuer de lire [Critique] The Revenant – Contemplation sacrée au pays du western