[Aperçu et démo] Star Wars Battlefront Bêta – Blaster à travers champs

Beta Star Wars Battlefront Test

Ouverte à tous les joueurs, la session Bêta a happé le Blog La Maison Musée pour quelques heures de jeu sur PlayStation 4. Pour être tout à fait complet, le premier aperçu sur « le » prochain jeu façonné par Star Wars reviendra sur trois composantes à différencier nécessairement : le jugement du contenu proposé, l’avis du joueur et l’opinion d’un passionné de Star Wars. Ce découpage scolaire et quasi didactique cernera au mieux le retour de la franchise Star Wars Battlefront.

L’essai aux faux-airs de vernissage sous-tend plusieurs intérêts. De ce premier contact public, se mêle l’attente d’un jeu fondé sur l’univers Star Wars, s’exerce un nouveau savoir-faire mis en scène par les studios DICE. (Créateur des derniers jeux Battlefield.) De ce baptême du feu dépend aussi le maintien ou l’annulation de la précommande de Star Wars Battlefront : jusqu’alors, DICE a su communiquer autour d’un nom, désormais, l’aspect technique doit convaincre. Pour tout synthétiser, il manque quelques ingrédients pour livrer une copie parfaite tout en dégageant un charme indéniablement passionnant.

Rebels rebels Versus Empire

Artworks Star Wars Battlefront Beta
En multijoueur, la Bêta nous propose le mode Drop Zone et le Walker Assault. Le reste est à découvrir en Novembre 2015 prochain !

Instinctivement, on se laisse volontiers attirer par le mode multijoueur bridé en deux modes distincts : le Drop Zone et le Walker Assault. Au maximum, 40 joueurs, scindés en deux équipes, s’affrontent joyeusement à coups de tirs de blaster et ce, en occasionnant de rares saccades. Les déconnexions (Quelques unes au total sur environ 20 à 30 parties.) trouvent leur origine dans les défaillances éventuelles de votre liaison à internet car, du reste, Electronic Arts et DICE proposent des serveurs visiblement fiables. Parmi les autres généralités, le rendu visuel atteint un niveau acceptable voire bon sans être réellement édifiant en comparaison à d’autres productions actuelles.

Comparaison Star Wars Battlefront Trilogie Originale
Il ne manque plus que Dark Vador dans ce passage pour recréer une scène digne de Star Wars V !

Les développeurs et EA misent plutôt sur les détails qui feront chavirer les amoureux de Star Wars : la progression s’effectue au sein de niveaux ayant la qualité d’être une copie-conforme de la Trilogie Originale, (Par exemple les bases rebelles de la planète Hoth.), les intérieurs des vaisseaux ont été reproduits avec fidélité, les sons et bruitages nous ramènent directement dans les grands moments des films … A en juger par cette avant-première, les impératifs relatifs à l’idée de cohérence du monde fictif de Star Wars ont été respectés : les armes surchauffent et ne se rechargent pas (A l’exception d’armes à munition unique comme le Cycle rifle.), les tirs concentrés sur les héros (Luke Skywalker et Dark Vador dans la Bêta Star Wars Battlefront.) sont partiellement déviés, chaque véhicule obéit à un poids qui lui est apparemment propre (Vaisseaux spatiaux et transports terrestres inclus.). Revenons quelques instants sur les médisances par avance lues ici et là, où il se dit que Star Wars Battlefront ne serait qu’une copie mal déguisée de la série Battlefield : la Bêta publique a le grand mérite de constituer une adaptation qui rentre en symbiose parfaite avec la saga de George Lucas. 

Parties Drop Zone Star Wars Battlefront
Le Drop Zone se résume – malheureusement – à une défense de zone un peu bête et classique.

Le multijoueur alterne entre un mode classique, le Drop Zone, et une spécificité, le Walker Assault. Le premier correspond à une défense de zone où un mini satellite doit être activé puis protégé. En somme, rien de spécialement renversant, le résultat s’avère même assez plat malgré une progression sur la planète inédite de Sullust, les échanges de tirs se cantonnent à être exclusivement au sol.

GO Beta Star Wars
La disponibilité d’un vaisseau se fait par acquisition d’une icône sur le terrain. En quelques secondes, votre personnage fait appel au véhicule concerné !

La magie prend forme dans le mode Walker Assault, en partie grâce à la possibilité de se glisser dans quelques vestiges volants de la Rébellion ou les rapides Tie-Fighters de l’Empire. Les transports terrestres répondent également présents et s’ajoutent aux blindages cabossés des vaisseaux classiques, les installations de l’Empire et les tourelles de la rébellion sont utilisables au premier qui daignera s’installer ou survivre à l’intérieur.

Hoth Map Star Wars Battlefront Beta
Dans le mode Walker Assault, la Planète Hoth a été modélisée avec une fidélité assez remarquable.

Dans les parties Walker Assault, deux walkers impériaux progressent à pas d’éléphants, doucement mais surement, vers les générateurs de survie de la base rebelle de Hoth. A priori, l’avantage de la partie se joue dans les mains du mauvais côté de la Force : en réalité, la rébellion ménage toutes ses forces pour activer quatre à cinq satellites de soutien tout au long de la bataille. Indispensables, ce sont eux qui permettront d’obtenir un soutien des Y-Wings afin de venir à bout des Walkers. (Ou faciliter leur élimination.) Vous l’aurez compris, chaque minute compte dans ce type de partie où le temps mort n’existe pas, associant des phases offensives, des phases de défense, des stratégies de paralysie de l’adversaire.

Luke Skywalker Star Wars Battlefront PS4
Sorte de miracle aléatoire, les Héros peuvent intervenir à l’aide d’icônes à récupérer directement sur le terrain.

Les rivalités peuvent basculer en faveur d’un camp capable d’appeler son héros en raison de sa superpuissance avouée et éphémère puisque chaque coup entraîne une mort directe. (Soit par la Force, soit par taillade au sabre laser ou par renvois des tirs.) Le Walker Assault a le mérite d’être un faire-valoir suggéré par DICE à travers sa campagne promotionnelle, si bien que l’essentiel du temps d’essai s’est résumé à des stratégies différentes en allant d’un camp à l’autre.

Survie Star Wars Battlefront PS4
Les missions de Survie s’avèrent assez décevantes et plutôt banales. Elles font partie des « Missions Solo », catégorie à accomplir en étant connecté à Internet et pouvant être remplie avec un partenaire en Coopération en ligne.

L’avant goût du mode Missions s’opère à travers un mode survie (« Survival« ) aussi traditionnel que le laisse entendre son appellation. Toujours avec la nécessité d’être connecté, le mode peut être découvert avec l’appui d’un ami afin d’affronter 7 vagues d’intelligence artificielle (I.A.).

Tatooine PS4 Star Wars Battlefront
La carte de Tatooine bénéficie d’une réalisation vraiment agréable et soigneusement abordée.

La carte de Tatooine a beau être sublime par sa réalisation, il y est difficile d’y revenir, d’y rejouer et d’entrevoir une durée de vie qui excéderait quelques parties. La faute à un classicisme criant.

Etoiles Star Wars Battlefront
En dehors du mode normal et des éventuels défis à découvrir dans la version définitive, difficile d’entrevoir une durée de vie considérable dans le mode Survie …

La Bêta Star Wars Battlefront divise honnêtement. Légitime est notre inquiétude face à une production annoncée comme essentiellement multijoueur, supposée être une version définitive et aboutie tant attendue. Nul n’en doute : Star Wars Battlefront devra se compléter par des contenus téléchargeables, des mises à jour, des ajouts, et des micro-paiements. Pour l’heure, le contenu dénote d’un résultat mi-figue mi-raisin …

La raison du joueur.

Armes Star Wars Battlefront
4 blasters sont à débloquer / acheter grâce à des crédits obtenus dans la démonstration. Espérons que la personnalisation aille plus loin car, pour l’heure, le contenu s’avère assez léger.

En l’état actuel et en omettant toute comparaison avec la série Battlefield, l’association DICE et Electronic Arts n’est qu’à moitié satisfaisante. Compte tenu du faible nombre d’armes (4 Blasters à débloquer.), du peu de prise de risque dans les modes disponibles et la marge limitée laissée par la personnalisation, (Achat de nouvelles armes, accessoires, et pour plus tard, de futures apparences pour notre combattant.) le contenu initial ne rassure pas tellement pour un titre essentiellement multijoueur.

La Bêta Star Wars Battlefront peut compter sur des serveurs relativement fiables et permettant d'organiser et trouver facilement des adversaires. Un point intéressant à relever dans les qualités de la session Bêta.
La Bêta Star Wars Battlefront peut compter sur des serveurs relativement fiables et permettant d’organiser et trouver facilement des adversaires. Un point intéressant à relever dans les qualités de la session Bêta.

Dans les atouts de Star Wars Battlefront, les serveurs ont su se montrer solides, la prise en main se révèle agréable (Bien qu’un tutoriel n’aurait pas été de trop afin de se familiariser plus rapidement avec les véhicules et les manipulations à connaitre.) et l’on peut s’attendre légitimement à quelques originalités futures sur les modes de jeu non disponibles pour le moment … Ce constat admis, le jeu ne pourra s’adresse qu’à quelques publics : des joueurs à la recherche de jeux de tirs accessibles, fluides, divertissants et … les inconditionnels nostalgiques de Star Wars.

La Force (Foi ?) du joueur.

X-Wing StarFighter Star Wars Battlefront
Les sentiments prennent le dessus sur la raison. Sur le point d’être un produit officiel de qualité, EA et les studios DICE ont su exploiter fidèlement et correctement le monde Star Wars, un argument indéniable et qui a son importance.

Être un idolâtre de Star Wars est une position délicate entre l’intransigeance sur les moindres défauts et une subjectivité avouée sur le produit final. Quel plaisir il y a à entendre les musiques originales issues des trois premiers films, de réentendre les Tie-Fighters grincer par leur rapidité et d’être au coeur de décors vraisemblables et inspirés. Pour résumer, l’ambiance, l’esprit des films et la lettre des précédents Star Wars Battlefront reprennent vigoureusement leur dynamisme.

Fidelite Star Wars Battlefront
« It’s a trap! »

Les années assurent un perfectionnement global de Star Wars Battlefront malgré des qualités visuelles décrites comme inférieures aux normes attendues (900 pixels sur PlayStation 4 et une fluidité en deçà des 60 images par seconde.). Le cahier des charges côté émotions, sensibilité, et reproduction de la mythologie Star Wars place Star Wars Battlefront en tête des produits dérivés officiels de qualité pour l’année 2015.

The art of Star Wars Battlefront
Visuellement et artistiquement, Star Wars Battlefront n’a pas tellement à pâlir de ce qu’il se fait actuellement : le résultat révèle un bon nombre de défis. En revanche, quid de la durée de vie, de la diversité ? …

A la question du maintien ou non de la précommande, le coeur parle. L’attente a duré si longtemps, la retranscription de l’esprit Star Wars transparaît si fidèlement, qu’il y aurait quelque chose tenant de l’ordre du crime à ignorer le travail achevé pour aboutir à un tel résultat. En contrepartie, la peur légitime et authentique se place du côté du contenu en apparence trop sage et minimaliste qui décevra les moins passionnés, les plus exigeants en matière de jeux de tirs à la première personne. (FPS) Finalement, les plus déçus seront les joueurs, en mesure d’attendre un sans-faute du côté du contenu, de la variété et des manières de se divertir. Justement, on se rend compte que la balance penche plutôt pour une carence évidente pour une Bêta, inquiétante pour la version finale à venir dans un mois à peine …

Publicités

15 réflexions sur “[Aperçu et démo] Star Wars Battlefront Bêta – Blaster à travers champs

  1. Salut,
    Je dois avouer que je ne suis pas une grande adepte de jeu FPS, mais j’ai trouvé que Star Wars : Battlefront était un très bon titre. La bêta du divertissement était vraiment impressionnante et donc je suis convaincue que la version définitive va déchirer.

  2. Pour ma part, j’ai annulé ma précommande, et je suis un fan de Star Wars. Cela ne veut pas dire que je ne le prendrai pas mais seulement que je reste prudent… J’ai peur à un BF Hardline ou à un TitanFall (j’ai adoré ce dernier, mais il manque cruellement de contenu et ce, même avec le saison pass que j’ai gagné)

  3. C’est très intéressant d’avoir divisé ta critique selon 3 points de vue que tu partages.

    Personnellement je dois avouer que ce jeu qui ne me tentait que très moyennement viens de couler dans mon estime.

    Pour avoir passé un nombre assez significatif d’heures sur Battlefield 4, je me refuse a nier le très gros rapprochement entre la série guerrière et ce SW (je ne parlerai tout de même pas de copier coller, mais parler d’un spin-off ne me semble pas être une hérésie, que DICE l’assume ou non)

    Techniquement le jeu s’en sort plutôt bien, surtout si l’on prend en compte les nombreux déboires qu’a connu BF4.
    Graphiquement c’est honnête, et même au dessus de la moyenne (pour du multijoueur).

    Ce qui me gêne principalement c’est le rythme, Battlefield n’est déjà pas un modèle de dynamisme fulgurant dans le milieu des FPS, mais il joue sur l’action des véhicules et leur interactivité avec l’infanterie, hors, ici, malgré les 2 types de « véhicules » terrestre… Assez peu intéressant au delà du fan service, il n’y a rien puisque les vaisseaux s’affrontent à part (sauf a les maitriser parfaitement)…

    En somme, plus que jamais, on passe la moitié du temps a courir seul, pour se prendre une balle perdu… (Je caricature à mort mais c’est arrivé a tout le monde)

    Au delà de ça, l’ambiance de la bataille de Hoth est vraiment top même pour un non-fan comme moi ^^

    Enfin. Cette beta m’a permis de libérer un peu d’argent sur cette fin d’année ^^

    1. Ta remarque sur le rythme est tout à fait juste. Un jeu comme Killzone Shadow Fall qui est loin d’être exceptionnel propose des éléments qui dynamisent un peu plus les parties et les manières d’échapper aux tirs : les glissades, un système de couverture un peu plus soigné …

      L’annonce, ce jour, du Season Pass a de quoi refroidir les foules. EA et DICE accumulent les erreurs dans la promotion d’un jeu qui aurait pu être un rouleau compresseur de la fin de l’année 2015 !

      1. C’est clair que ce jeu était un peu vu comme le messie lors de son annonce, mais l’engouement est assez vite retombé, ce qui ne laisse rien présager de bon, car si le marketing autours de la saga en cette fin d’année 2015 ne suffit pas, je ne vois pas ce qui pourra le sauver…

        Ceci dit, il faut relativiser, ce n’est pas un mauvais jeu, mais plutôt un jeu sans distinction.

        Pour ta remarque sur KillZone elle est juste, et je dois avouer ne pas accrocher, je l’ai eu pour Noel l’an dernier, et j’ai du y jouer 2 heures pour l’instant :s il faudrait que je songe à le terminer

        1. Star Wars est un nom qui laisse rêveur. Battlefront s’annonce comme agréable mais sans plus. Loin d’être un retour fracassant et indispensable, il vaudra vraiment le détour à 20€ et son Season Pass inclus. (Le dernier Battlefield avait vu son prix baisser très rapidement par exemple ! :O )

          A propos de KillZone, il faudrait que je réinstalle le jeu et ses mises à jour … Si tu es partant pour quelques parties, ça serait avec plaisir.

          1. Oula pas certain qu’on le trouve si peu cher rapidement. A voir.
            Pour Killzone je risque de ne pas m’y remettre dans l’immédiat : acheté Mad Max hier soir, et Assassin’s creed et Black Ops 3 en précommandé pour les 3 semaines a venir… + le fait que je n’ai pas terminé MGS…
            Mais effectivement il faut qu’on s’échange nos Psn id (mp twitter) par contre je fait très très peu de coop :/ un peu de compétitif à la rigueur

            1. Aucun problème ! Ton retour sur Mad Max serait le bienvenu ! (Le jeu semble très correct ! ) Surtout, prends tout ton temps pour Metal Gear Solid : il s’apprécie ainsi. (D’un point de vue personnel. 😉 )

              1. Pour MGS, malgré la relative redondance des missions, et le vide de la carte, j’accroche comme cela n’était pas arrivé depuis longtemps, j’aime vraiment beaucoup, et même si je ne le termine pas dans l’immédiat, il reste poser à côté de la PS4 plutôt que rangé dans l’étagère ^^

                Pour Mad Max, j’ai eu du mal sur la 1ère heure, notamment avec les déplacements à pieds, assez approximatifs, mais je m’y suis fait, et c’est vraiment bon, je risque d’y passer un certain nombre d’heures aussi ^^
                D’ailleurs la conduite, même si approximative aussi, est largement améliorée par rapport à Just Cause 2 (mêmes papas) ce qui me met en confiance pour le 3 que j’attends impatiemment : gros defouloir bourrin, barré et immense à venir 😀

                1. Beaucoup de joueurs soulignent l’aspect un peu vide des cartes. Perso’, le fait de trouver des animaux, de poser des pièges, de repérer les caisses de matériaux, des soldats au rang S … Ca donne un certain caractère aux aires de jeu ! 🙂 (Si bien que les missions secondaires sont un régal.)

                  Oui ! J’avais omis que Mad Max n’était pas simplement une licence de Warner Bros … Mais une prise en main par Avalanche Studios ! Après avoir vu la voiture de Max progresser dans le décor, l’aspect visuel parait vraiment soigné. Revient souvent l’aspect répétitif (Un peu comme L’Ombre du Mordor d’ailleurs ! ). Un bon petit jeu à découvrir dès qu’une promo’ se profilera en somme ! 🙂

    2. « En somme, plus que jamais, on passe la moitié du temps a courir seul, pour se prendre une balle perdu… (Je caricature à mort mais c’est arrivé a tout le monde) » ==> C’est tellement ça!
      Dans le mode 20 vs 20 cela enlève tout le fun du jeu!
      Et même si l’ambiance est moins grandiose sur le mode en 8 vs 8 le jeu est beaucoup plus sympathique.
      À voir comment les parties seront équilibrées mais j’ai peur que le côté ludique disparaisse rapidement du jeu une fois passée la découverte…

      1. Il y aurait un équilibre à apporter. Les cartes sont bonnes, la présence de la flotte est excellente, les bruitages que rajouter … Mais la plupart du temps, une course pour rejoindre les autres joueurs se soldent par des attaques camouflées. (Nous n’avons eu assez que sur Hoth avec des personnages assez semblables … Peut-être que d’autres planètes changeront la donne.)

        1. Selon moi, plus que l’équilibrage, c’est la façon de répartir les joueurs qui rendra le jeu amusant ou pas sur le moyen/long terme.
          Les stars du head shot à 1km ne devraient pas jouer dans les mêmes parties que les gens qui tirent « vaguement par là ». Surtout que ce sont les les mêmes qui connaissent les maps par coeur et qu’en plus les systèmes de level font que les meilleurs ont un armement de folie par rapport au moins bons.

          Certains jeux savent faire cette répartition (Gears of War premier du nom le faisait parfaitement à l’époque) quand d’autres ne le savent pas ou s’en foutent (Battlefield 4 en était un digne représentant)

          1. Cette différenciation appelle à du bon sens. Parmi les mauvais élèves, Battlefield 4 est cité en tête de ta liste … Dommage que les créateurs de Star Wars Battlefront n’aient pas plus appris d’un Battlefield 4 qui semble avoir peu convaincu ses joueurs habituels. (La licence ne m’ayant jamais attiré, difficile de me prononcer sur quelque chose que je n’ai pas testé. 😉 )

            Tout cela appelle à du bon sens et à une écoute des joueurs, surtout.

Réagir à cet article ? Postez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s