[Histoire d’un Trophée Or] MGS V Ground Zeroes – Vacances à Cuba (PS4)

Guide MGS 5 GZ PS4
N.B. : Le pourcentage correspond à la progression propre au jeu. Il resterait encore des rangs S à faire en difficulté « difficile » et des défis à remplir.

Il était temps d’essayer Metal Gear Solid 5 Ground Zeroes et, si possible, d’exploiter toutes ses capacités. Même si le prologue était louable « gratuitement » en Juin 2015, le profil du joueur passionné n’avait ni le temps ni l’envie. Autour de la mission Ground Zeroes, mon désir était d’adopter une position idéale : ne rien connaitre à propos du scénario, ne rien retenir d’avis nourris par le débat. A une semaine de la sortie de la suite du récit, MGS 5 The Phantom Pain, la mémoire est encore marquée à chaud pour finalement raccourcir une attente remplie d’émotions. (Dans le bon ou le mauvais sens pour cet arc narratif « The Phantom Pain ».)

Duree de vie GS MGS 5
Pour une défense personnelle … Les échecs sont inclus au total !

L’absence de plaisir se serait résulté par une partie et moins d’une heure de jeu. Au total, l’expérience du Blog LaMaisonMusee.com s’échelonne sur plus de 13h soit environ 80 parties. Loin d’être un fanatisme refoulé ou d’être guidé par l’obsession d’ajouter un jeu complété à 100% à la carte de joueur PlayStation, la véritable démarche se résumait à (sa)voir les tenants et les aboutissants d’un prologue découpé artificiellement du jeu original. Quelques folies rentrent dans la danse, soyons honnête : la mission Ground Zeroes est constituée de phobies personnelles difficiles à relever. Au choix : des trophées de récupération, des défis de rang et une pure progression dans la répétition … A priori, cet horizon a tout pour être repoussant : ceci explique même le désir tardif de tenter l’essai. L’objectivité s’est solidifiée par des mécanismes de jeu huilés à la perfection. L’expérience, forgée par des missions annexes, s’avère déterminante pour comprendre l’identité singulière du jeu complet. Au-delà des polémiques, celles qui fustigeaient la production comme opportunistes, il fallait essayer pour juger. Combien ont ignoré les défis, les clins d’oeil, les détails distillés pour les joueurs, les pans scénaristiques ou l’ambition finale de MGS 5 ?

Bons baisers de Cuba

Lunettes Kojima MGS 5 GZ
Indice : les lunettes de l’agent nippon … Joli clin d’oeil !

Le parcours personnel avec Metal Gear Solid reflète une progression en dents de scie : sur consoles, 1 épisode sur 2 provoque un véritable déclic tandis que sur consoles portables, l’alchimie s’opère sans règles et rarement. Du point de vue du scénario, le seul opus qui précède Ground Zeroes, se nomme Snake Eater aka l’épisode 3 de la saga. Le premier trophée se débloquer sans réellement chercher ce qui était précisément le but en jouant pour la première fois à ce jeu.

Derniere Cassette MGS 5 Ground Zeroes
Au total, 17 cassettes sont à récupérer sur le terrain. Des guides illustrées sont très bien réalisées sur Internet et sont plus que vivement recommandés : chaque mission place ces cassettes dans des endroits uniques.

A l’aveugle, la première partie révélait des mécanismes jusqu’alors inhabituels : sauver des captifs, appeler un hélicoptère, mener une mission sans réel moyen de se camoufler … Le score final n’était pas exceptionnel mais les exigences, elles, obligent à sauver tous les prisonniers, à donner de l’intérêt à des objets à collectionner : les fameuses cassettes Walkman racontent à elles seules dans la majorité du scénario à venir …

Debloque Icone Trophee PS4 MGS 5 GZ
Le trophée « Débloqué » amène à faire chaque mission 4x ! (2 parties en difficulté « Normal » et 2 parties en difficulté « Difficile ».)

L’appellation « démo » se justifie, à mon sens, à la manière d’une expérimentation en milieu clos. Les failles d’une base close se comblent par déclinaisons où chaque mission amène le joueur à développer toutes les facultés du personnage. Les missions secondaires deviennent complémentaires : notre agent infiltré est conduit à couvrir un sauvetage musclé, l’assassinat de renégats cache des meurtres à balles comptées. L’interrogatoire, le sabotage, les clins d’oeil : absolument toutes les facettes du héros Big Boss sont employés pour gagner la récompense « Débloqué« . Cette dernière consiste à débloquer tous les défis (Et non pas de tous les réaliser : ouf !)

Sold Snake Trophee PS4
Ground Zeroes est clairement une mission détaillée pour les anciens joueurs d’une saga quasi trentenaire. (28 ans en 2015.)

La mission vertueuse de Metal Gear Solid 3 et Ground Zeroes m’ont plu de la même manière en ayant une somme de points de dissemblances. Les seuls moyens de les confondre se synthétisent dans l’usage d’un soldat identique, au contexte et à une habileté narrative unique : limiter l’aire de divertissement en explorant/apercevant beaucoup de promesses à venir dans la production finale. L’absence de diversité et la nécessité de peu dévoiler se reporte sur une massivité de références et d’hommages dont Ground Zeroes est pétri. 7 flashbacks à recréer rappellent, sans subtilité, un chapitre entier du jeu MGS 4 bien plus que le jeu original de MGS 1.

Details Easter Eggs Ground Zeroes PS4
Peu de choses derrière ce genre de détails mais … Les découvrir est toujours une attention bien vue et bienvenue.

Le trophée « Réminiscences » en poche, les détails camouflés sont les plus intéressants : ce sont quelques lignes de dialogue en faisant des actions précises, (Conduire une voiture, déminer des pièges …)  l’apparition d’un vrai personnage mégalomane dans la mission de sauvetage, les stickers dissimulés dans l’aire de jeu …

Bon enfant ? Le prologue Ground Zeroes ne l’est pas tant que cela. Oui, le jeu explique suffisamment le contexte. Toutefois, il peut perdre le joueur lambda en raison de la nécessité à surpasser ses propres résultats dans un cadre restreint. 

Sois bon et tais-toi.

Rang S Missions Ground Zeroes Classement
Le trophée le plus difficile se nomme « Héros ». Sa difficulté parle pour lui !

Les 15 trophées de Metal Gear Solid 5 Ground Zeroes appellent à se complaire dans un univers limité géré par la monomanie du score. Sans être inaccessibles, la ténacité se confirme se confirme comme indispensable : chaque mission oblige à s’accomplir 4x minimum dans l’optique de gagner l’icône « Débloqué« . Dédramatisons ces déjà-vu : la première s’intéresse à votre apprentissage, une deuxième se consacre à « marquer » TOUS  les ennemis grâce à la visée de vos armes ou de vos jumelles (Bouton R1). Deux parties en « difficile », incontournables, débloquent les derniers défis.

La promenade de santé se ponctue, heureusement, de secrets scénaristiques. (Tel est le cas du trophée lié à toutes les cassettes.) Une vidéo-guide accompagne à merveille chaque nouvelle mission afin de ne pas multiplier à outrance les essais infructueux.

La démo mute en jeu à part entière lorsque toute mission gagne un second intérêt grâce à des objectifs fixés par les trophées eux-mêmes dont l’enjeu fondamental consiste à prouver votre excellence. (La liste complète est à retrouver sur PSNProfiles .) Leur présence consiste à rajouter artificiellement des heures au compteur. Tout trophée affûte des techniques permises par le jeu et compte sur votre malice pour développer une connaissance quasi parfaite de la carte de la base secrète de Cuba. Ground Zeroes a quelque chose de rétro dans son minimalisme : une maitrise indispensable pour un espion peu banal. Et sans carton, pour le moment.

Au fond, l’intérêt des 6 missions est de proposer une nouvelle manière d’apprécier l’histoire de MGS 5. Chaque mission annexe devient une information essentielle pour s’imprégner de la narration … Et de construire la réputation de votre espion « Big Boss ».

« Il n’y a pas de héros sans récit(s). »

Hero Trophie MGS 5 Ground Zeroes
Le médaillon « Héros », à vous de le décrocher !

Le trophée platine se substitue à un trophée doré nommé « héros« . Ce défi, probablement le dernier de votre cheminement exige sang-froid et expérience pour mériter les heures investies dans le jeu. Parmi vos 4 parties nécessaires dans tout mission (Quelque soit la difficulté d’ailleurs.), il vous viser le rang « S » c’est-à-dire la perfection en termes de performance. Le barème autorise de rares erreurs tout en pénalisant votre partie sur le déclenchement d’une alarme. A titre personnel, la maladresse a rattrapé la motivation. La compensation vient de la manne de ruses à connaitre afin de limiter les échecs.

Deja-vu Images MGS 5 Ground Zeroes
Dans la mission « Déjà-Vu », quelques flashbacks suffisent à gagner le rang « S ». A priori simple sur le papier, faut-il encore éviter les alarmes des gardes … 4 parties n’étaient pas de trop pour obtenir le rang S !

Dans un mémento, la règle primordiale à connaitre est simple : l’absence d’alarme assure un bon score. Morts et temps n’handicapent pas de façon définitive votre rang. Conjuguer vitesse, discrétion et meurtre sont souvent incontournables pour mener le haut du score. L’invisibilité m’ayant toujours fait défaut, rappelez-vous que la meilleure des solutions est d‘endormir quiconque capable d’alerter les alentours. Une fois encore, quelques minutes perdues se compensent sur l’absence de rassemblement des troupes !

L’obstacle de l’excellence s’est imposé pourtant. Obtenir les bonus vous avantage (Sauver les prisonniers, récupérer les données secrètes, recréer les scènes dans la mission Déjà-vu, éviter de tuer 30 à 40 soldats …) mais est loin de toujours suffire. Pour la mission de sabotage des postes antiaériens, tentez de terminer une partie en rang « A » vous permettra de débloquer un lance-roquettes à récupérer dès les premières secondes de l’objectif,  juste derrière le personnage. Idem dans « Elimination des deux renégats » : un fusil sniper est à récupérer dès qu’une de vos parties est classée rang « A ». Au reste, une recherche rapide vous permettra de mettre la main sur des guides illustrant toutes les ficelles à connaitre.

« Exigeant » définit Ground Zeroes et l’opinion régulièrement diffusée vis-à-vis de ces heures de contemplation, coûteuses, il y a un an.  Une année après son achat, 7 jours ont été utiles pour compléter les défis, 8 jours nous séparent de la parution du jeu intégral. Tout est question d’une précision héroïque.

2015 ne sera pas une année consacrée aux trophées Platine : la moyenne d’une récompense / mois va être trop difficile à rattraper. En revanche, et dès à présent, cette étape va être dédiée à des épreuves jugées inatteignables, ardues, complexes où jouer avec satisfaction remplace parfaitement ce « manque ».

Publicités

4 réflexions sur “[Histoire d’un Trophée Or] MGS V Ground Zeroes – Vacances à Cuba (PS4)

  1. bien jouer !!!
    j’y suis presque aussi ,je viens de finir tous les S rank, ils me manque tous les detifs a debloque que je ne sais pas comment trop faire… apres je serai fin pres pour MGS TPP ..(sauf si je veux aussi le faire sur Ps3 )

    1. Pour les défis, je l’explique brièvement dans l’article. Tu n’es pas obligé – heureusement – de FAIRE les défis mais uniquement de débloquer la possibilité de les faire.

      La première partie est obligatoirement faite en mode « Normal ». Vient ensuite une 2e partie, toujours en mode « Normal » où tu dois « marquer » TOUS les ennemis à la jumelles ou à l’aide des différentes armes. Enfin, il suffit de faire 2 parties en difficulté « Difficile ». 🙂

      Bon courage pour la suite ! 😉

Réagir à cet article ? Postez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s