[En album] Empress Of – Me, une composition sensible en 10 pistes

Paroles Empress Of Album Septembre 2015
(c) EmpressOf.com, 2015.

« En album » constitue l’étape logique des articles « 1ere écoute ». Le Blog LaMaisonMusee.com propose de revenir, avec un point de vue passionnel caractéristique, sur une future parution musicale. L’intérêt ? Diffuser une musique évocatrice, faire connaitre des artistes, essaimer les notes capables de nous parler et de vous intéresser.

Empress Of correspond à cette recherche musicale associant l’exotisme, la surprise, l’étonnement. Dès lors, il n’est pas étonnant de réécouter attentivement l’artiste auteure-compositrice et interprète après un premier aperçu encourageant dans notre « 1ere écoute » consacrée à la jeune artiste tout en suivant le parcours musical qu’elle a mené avec une certaine habileté. Le charme nait d’un paradoxe puisque l’album « Me » prévu pour le 11 Septembre 2015, essentiellement intime, sait pourtant embarquer tout auditeur ou tout mélomane dans la poussière mexicaine à travers une alternance entre l’Anglais et la langue espagnole tout en se laissant porter par des rythmes électroniques innovants.

« Me » : une écriture intime à l’ambition internationale

Terrible records artiste remarquable
Empress Of a dévoilé une nouvelle piste, intitulée « Kitty Kat », le 20 Juillet 2015 dernier.

Pour rappel, Empress Of dissimule, sous un pseudonyme élégant, la voix et le visage de Lorely Rodriguez. Si Empress Of n’est pas le premier essai enregistré et commercialisé de l’artiste, l’album à venir se donne les moyens de séduire un public désormais plus large et, avec énergie, les ondes télé’ et radio internationales. A bon escient, les EP et pistes souvent considérées à tort comme de simples démonstrations, dépassent cette restriction étiquetée. Lorely Rodriguez a des raisons valables de croire en son succès, ses tentatives encourageantes forment désormais une maquette finale de 10 pistes qualifiables d’autobiographiques.

1. Everything Is You
2. Water Water
3. Standard
4. How Do You Do It
5. To Get By
6. Kitty Kat
7. Need Myself
8. Make Up
9. Threat
10. Icon
La question de l’identité, il en sera question au fil des morceaux « Make up« , « Need myself« , pour laisser place à une écriture du quotidien que l’on imagine déjà auréolé de synthétiseurs inhabituels et raisonnablement harmonieux dans l’extrait « How you do it ? ».
L’album « Me » a été officialisé par divers indices laissés à l’appréciation de ses auditeurs pour finalement dévoiler, au grand jour et selon une simplicité déconcertante, le morceau « Kitty Kat« . La douceur du nom cache, en réalité et à la simple lecture des paroles, un problème social, éthique et juridique oppressant de la condition féminine au Mexique et au-delà de ces simples frontières. L’appellation « Kitty Kat » n’est autre qu’un bel euphémisme, un détour habile et cru à propos du viol, une thématique à la fois difficile à évoquer et terriblement complexe à être un sujet de composition. A l’aide d’un rythme suggérant une ambiance douce-amère, Empress Of se montre apte à extraire des cas universels, des formes de dénonciation, à travers des situations tenant du for privé. Une rythmique singulière qui, peu à peu, est érigée comme une signature musicale de la jeune Lorely Rodriguez.

L’inspiration de l’album « Me » et le rôle musical d’Empress Of

Portrait Lorely Rodriguez Interview
(c) Lorely Rodriguez, Octobre 2013.

Égrainer l’album « Me » vous permettra de retrouver le single « Water water », un premier jet musical donnant la tonalité musicale et une impression du savoir-faire d’Empress Of.  En sondant le passé musical, certains d’entre vous ont peut-être le nom du groupe « Cocteau Twins » au bord des lèvres. Les parallèles tiennent un peu plus que de l’inspiration tant Empress Of semble avoir été bercée par l’atmosphère du groupe britannique qui, de 1979 à 197, s’est construit autour d’une voix féminine entourée de synthétiseurs et d’une kyrielle de modificateurs harmonieux … Tout ceci, avec en ambition claire, d’atteindre une forme de pureté vocale étrangement réconfortante.

Le Blog LaMaisonMusee.com n’adopte pas forcément une appréciation à l’étiquetage musical. Par le travail d’Empress Of, il en ressort une nette sensation, très proche de la musique électronique de type new wave, tout en mettant un point d’honneur à (im)poser une voix cristalline, juste et incontestablement émouvante.

Blog Empress Of Avis Album Empress Of
L’album « Me » est disponible dès 12€ et est attendu pour le 11 Septembre 2015 !

L’album « Me » sera édité et distribué par Terrible Records pour le prix de 12€ concernant l’album simple, au tarif de 17€ pour la version vinyle. Une petite voix vous intimera tout l’intérêt d’une pop surprenante, délicate dans ses thèmes, et donc à découvrir en Septembre 2015. Terrible Records a su dénicher une personnalité qui, pour sûr, saura retentir au-delà de l’album « Me ».

Publicités

2 réflexions sur “[En album] Empress Of – Me, une composition sensible en 10 pistes

    1. L’artiste est à suivre de très près. Elle s’inspire grandement d’un groupe des années 1980 (Cocteau Twins) : il n’y a plus qu’à lui souhaiter de progresser pour de futures surprises !

Réagir à cet article ? Postez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s