[Tendance] Radio Sony ICF F10 (1995) – Un objet vintage made in Japan

Sony Collection RetroAcheter une radio neuve de 1995 en 2015 parait invraisemblable. Pourtant, une envie supplémentaire s’est assouvie. Plutôt que de jeter une télévision par la fenêtre, de plus en plus limitée dans sa programmation en dehors de rares films et de sa fonction complémentaire à une console de jeux vidéo, l’information et le divertissement se situent ailleurs. La radio, l’El Dorado culturel ? Des millions de Français font ce choix, quotidiennement.

Rien n’est parfait sous le soleil de la culture. Être auditeur signifie surtout s’éloigner peu à peu des images abusives, sanglantes, tapageuses de notre bonne vieille télé’. Rien de rétrograde dans ce choix, rien de révoltant non plus. Considérez-la comme un étau plus précis où l’information et les loisirs peuvent être mieux cernés. Oui, les téléphones portables assurent aisément cette fonction AM/FM et, parallèlement, en pâtissent à cause de leur autonomie. La radio, en tant qu’objet, est avant tout un plaisir : son côté rétro, son autonomie, sa portabilité, sa capacité et son âge d’exactement 20 années. La radio Sony ICF-F10, petite perle autonome japonaise, brille par son bel âge puisqu’il peut précisément revendiquer un statut d’accessoire à la mode, incroyablement robuste, et capable de rivaliser à bas prix avec les fameuses radios type rétro. Laissez-vous happer par ses gros boutons, son plaque en aluminium et ses fréquences AM/FM, en d’autres termes, ses caractères discrets si charmants …

Être un auditeur critique

Note Radio ICF F10 Photos
Ancien jusqu’au bout des ondes …

Bon nombre de foyers sont dotés, aujourd’hui, d’une télévision. Éteinte, laissée en fond sonore dans une forme de veille électronique ou utilisée en pleine fonction de divertissement, certains téléviseurs peuvent être des récepteurs de chaines radio ! Surprise inhabituelle et personnelle. Durant une semaine d’hospitalisation, il fallait occuper utilement le temps, de façon concise et précise. A tout moment et sur un laps de temps assez court entre deux visites, les programmes 100% musicaux de Radio Nova ou les instants culturels de France Inter ont grandement contribué à imaginer, penser à autre chose, à s’évader …

Toujours en comparaison aux programmes télévisuels prévisibles et de plus en plus insupportables, déjà vus car rediffusés, une oreille attentive peut s’énamourer d’émissions ayant un goût de nouveauté, de programmations décalées et couvrant plusieurs sujets sans attaches à l’actualité bien alarmante de ces derniers mois. Contrairement à l’impact des images, la radio est un espace réservé aux conteurs. Cette force qu’il y a, à se sentir concerné ou interpellé par un récit n’est pas chose aisée. Cinéma ? Philosophie ? Actualités ? Littérature ? Découvertes musicales ? A tour de rôle, fréquence après fréquence, débats et découvertes ont ponctué quelques journées difficiles ! Ce n’est pas là un éloge de nos ondes radio mais bien une exhortation pour « consommer », parait-il que le mot est approprié, différemment les informations, les nouvelles parutions, les artistes et auteurs qui font le choix d’être conteurs plutôt qu’animateurs. Certaines voix ont par ailleurs une place bienvenue et inédite sur les ondes françaises : François Morel, joyeux gaillard poétique à ses heures, l’émission littéraire et cinéma de d’Augustin Trapenard grâce à l’intéressant programme « Boomerang » …

Invendus Stock Radios Blog
Dans son environnement, la Radio se fond dans chaque situation. Ses 600 Gr. permettent d’être emportés partout!

Un bouton suffit à éteindre les deux appareils, télé’ comme radio. L’un des deux, en revanche, ne saura appeler votre esprit critique à cause de son immédiateté, probablement. La différence actuelle tient à l’inadéquation entre des exigences quotidiennes et le temps d’antenne consacré à 70% de loisirs recherchés : lire, jouer, penser, écouter. Sans mal, le temps consacré à ces fondamentaux n’est pas le même d’un média à l’autre …

A lire le Blog LaMaisonMusee.com, vous vous dites surement qu’en dehors d’un panégyrique de la sacro-sainte Radio, cela n’ira pas loin. Poursuivons sur la même onde, accrochez-vous à notre post sur la radio ICF F-10 est une aubaine pour tout « radiophile » qui se respecte.

20 années plus tard, la qualité japonaise.

Premier prix Radio Sony Vintage
4 lettres, aussi solides que rassurantes pour un objet faussement imposant. Un indispensable au quotidien.

Économiquement, un poste radio ayant un style rétro coûte 45 €uros minimum. Une radio véritablement vintage coûte 18,50€ : tel est le cas de la radio Sony ICF F10. Pur hasard, le produit était encore produit au Japon en 1995. Aujourd’hui, la grande chance réside dans le désamour progressif des foyers par rapport à ces bons vieux postes radio. En cherchant selon plusieurs critères, à savoir l’autonomie, la qualité grâce à une marque connue et la capacité sonore, le produit vintage de Sony apparaissait en tête de liste. L’entreprise nippone n’est désormais plus le vendeur direct, la garantie constructeur arrive presque à prescription, et pourtant, de vieux stocks surgissent ici et là. L’on peut se rasséréner : la technologie, simple, et le sérieux nippon si caractéristique, en font un bijou de fiabilité.

Dessin eclaté Radio Sony ICF F10
La notice, bien que dispensable, est elle aussi présente.

Esthétiquement, le récepteur pourrait diviser les éventuels acheteurs. Le Blog LaMaisonMusee.com l’adore en tout cas. Sa simplicité lui empêche d’être digital afin d’axer toute l’ergonomie sur des boutons presque démesurées dans leur taille. Les rares couleurs n’ont pas vraiment de quoi rendre l’objet remarquable. Dans une optique de discrétion, sa légèreté contraste avec la massivité de ses rondeurs ou l’opacité de ses teintes, afin de justifier une place design à peu près partout.

Rétro Sony Collection
Le plus lourd de l’appareil se résme aux 2 immenses piles LR20. Au total, 500 Gr. environ !

Le poids est surtout lié à la place de deux imposantes piles. Y compris son alimentation, cette dernière rappelle des rondeurs d’un autre âge où ces mini-batteries ont laissé place à la dépendance électrique. Il faudra, comme à l’époque des Game Boy connues de toutes et de tous, réinvestir quelques €uros dans des piles insoupçonnées LR20. 5 €uros maximum pour 200 h. d’autonomie : autant avouer un rapport qualité/prix proche de l’imbattable.

Qualités visuelles et économiques n’empêchent pas quelques défauts. Le plus important d’entre eux se situe du côté de la prise Jack. S’il est possible de brancher nos casques actuels, la sortie audio n’est faite que dans un seul de vos deux écouteurs. Quel dommage de ne pas profiter au maximum des atouts radiophoniques. Pourtant, la capacité du haut parleur n’a pas à rougir : la qualité est assurée grâce à une puissance optimale de 300 MW. En d’autres termes, elle est adaptée pour une écoute mélomane tout en devenant parfaite dans des conditions de lecture, d’écriture ou un lieu calme. Pour 18€, une mini-lanière est fournie. Un petit plus assez fragile, dispensable mais bienvenu quoique fragile. Enfin, pour la fonction attendue, le récepteur ICF F10 ne connait aucun problème de reconnaissance des stations : seule votre précision est requise pour capter la fréquence souhaitée. Une minutie millimétrée, exigée, n’est pas un euphémisme.

Contrairement à d’autres objets, Sony a réellement dessiné un objet intemporel. Point de nostalgie, une manière unique de se cultiver différemment et à moindre coût.

Publicités

2 réflexions sur “[Tendance] Radio Sony ICF F10 (1995) – Un objet vintage made in Japan

  1. Salut,
    Il est rare de voir certaines personnes utiliser ce genre d’appareils de nos jours. Merci pour cet article très détaillé.
    A+

Réagir à cet article ? Postez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s