[Histoire d’un Trophée Platine] DBZ Budokai HD – Super nostalgie (PS3)

Budokai 3 Trophee PlatineUn bon film ou un bon jeu calqué sur l’univers Dragon Ball Z est un rêve d’enfant. Il y a 10 ans, nous découvrions Dragon Ball Z Budokai 3, le voilà de retour sur consoles haute-définition avec ses trophées. Coup double pour cette expérience puisque nous n’avions jamais joué à Dragon Ball Z Budokai 1, premier jeu à essayer dans la compilation PlayStation 3.

A notre grand étonnement, DBZ : Budokai HD Collection est loin d’être un trophée platine très accessible. Parmi tous les jeux présentés jusqu’alors sur le Blog La Maison Musée, il doit être l’un des plus contraignants. Ceci est d’autant plus vrai qu’un guide de trophées, si possible pas à pas est indispensable. Y compris doté d’une solution illustrée, la plupart des guides sont incomplets … Par expérience, le Blog vous invite à découvrir les principales difficultés de Dragon Ball Z Budokai HD Collection.

Budokai 1 : le chemin facile des héros

Guide trophees Budokai 1 HD Collection

Très logiquement, nous avons commencé nos essais sur le premier jeu de la compilation Budokai HD Collection : le bien-nommé Budokai 1. En dehors de mécanismes vieillis, les trophées se débloquent facilement et vont dans le sens d’un jeu à platine « simple ». Sur un total de 19 trophées dédiés à l’épisode Budokai 1, 12 d’entre eux sont liés à l’histoire. Et diantre ! Bandai Namco avait réussi à créer un mode histoire où tous les éléments importants de Dragon Ball Z étaient retracés fidèlement !! C’était tout de même en 2002, aujourd’hui, malgré des graphismes datés, la recette produit encore ses effets.

Icone Platine Budokai HD Collection
En temps réel, 2 mois séparent notre 1er trophée du dernier. En réalité, cet espace aurait pu être plus petit. A cause de Budokai 3 ! Tout cela est de sa faute !

Après avoir essayé, pour notre première fois, Budokai 1 en haute-définition, direction le traditionnel mode Championnat. 3 difficultés doivent être affrontées, allant du « Facile » à la difficulté « Maitre ». Eh bien du côté des combats, les combattants ne peuvent pas cacher leurs années. Difficile de parler de combats dynamiques mais plutôt de duels techniques. Assez mous par rapport au dessin animé, les combats invitent à gérer habilement la défense pour répliquer immédiatement derrière l’adversaire et tenter de le sortir du ring ! Le mode histoire constitue une belle initiation pour comprendre les stratégies indispensables de survie. Les modes Championnat n’ont rien d’insurmontable : quelques heures de jeu nous familiarisent aisément à la philosophie de Budokai 1. Toutes les difficultés du mode Championnat doivent être affrontées pour débloquer l’un des derniers trophées : acheter le personnage dispensable et peu utile Mr. Satan …

Pour résumer, les 19 trophées de Dragon Ball Z Budokai 1 ont été acquis en 3 à 4 soirées de jeu différentes. Ceci aurait pu se faire en moins de temps avec plus d’heures de liberté. En revanche, Budokai 3 est un travail de longue haleine. En réalité, les trophées de celui-ci rappellent les fâcheux défauts des jeux d’autrefois …

Budokai 3 : le long chemin truffé de difficultés

Budokai 3 HD Personnages à débloquer
Budokai 3 a plutôt bien vieilli en haute-définition. La compilation ne compte pas uniquement des défauts!

Nous pensions retrouver avec plaisir Budokai 3 et ses graphismes 1080 pixels. L’erreur est à vivre et même à retrouver dans la description des différents trophées ! Nous reviendrons sur les difficultés tout en vous assurant qu’un guide est indispensable. La qualité des jeux d’autrefois se répercute directement dans Budokai 3 haute-définition. Pire qu’un problème, il vous faudra faire des pieds et des mains pour débloquer l’ensemble du casting, regarder des vidéos pour avoir une idée exacte des manipulations à effectuer, voire consulter des forums vieux de 10 ans pour mettre la main sur « une » astuce expliquant toutes les conditions à remplir pour débloquer un personnage.

11 personnages disposent d’un mode histoire à complet, 2 d’entre eux sont tellement bien cachés qu’il faut obligatoirement l’aide d’internet ou d’un bon vieux guide papier de « Super soluce » pour s’en dépêtrer. L’un, Uub, n’est obtenu qu’après une attaque spéciale à réaliser contre le vilain Buu dans les derniers chapitres de Goku : un Genkidama doit être réalisé pour débloquer le personnage. (Cf. Image précédente d’illustration.) Pour le 2nd, Broly, vous êtes conviés à réaliser une deuxième partie pour le débloquer. Le nombre de conditions est important : depuis 2 ans, les joueurs qui ont fait face à ce problème ont réalisé d’excellentes vidéos à ce sujet. Heureusement, sinon la tâche aurait été bien plus compliquée.

Astuces personnages DBZ Budokai
L’un des personnages les plus vicieux à débloquer doit être Li-Shenron. Pour l’avoir vécu, nous avons choisi de parler de nos difficultés …

Sur un total de 23 trophées, 7 sont liés au personnage. Une véritable souffrance en l’absence de guides ou à l’aide d’astuces-rumeurs. Vous savez, ces histoires qui alimentaient les cours de récréation pour débloquer un personnage impossible à débloquer avec de telles astuces ! Eh bien vous aurez tout intérêt à suivre à la lettre les conditions nécessaires pour remporter Li-Shenron, combattant-dragon peu esthétique de Dragon Ball Z GT. Il est la cause d’une 3e partie et même d’un 4e parcours du dragon avec Goku. Nous avons payé notre manque d’attention à cause d’une étape. Vous voyez la carte d’illustration juste au dessus de notre récit ? Il faudra à tout prix passer par cette ville, récupérer une capsule de capacité, et parler à un personnage à un moment précis. Même les fins limiers passeront à côté d’autant conditions masochistes. Consulter « la » vidéo (Cliquez) capable de vous extraire de votre dilemme !

Secrets DBZ Budokai HD Collection
Le mode arène du dragon est une plaie absolue ! Ici, il faut affronter un adversaire entre les niveaux 65 et 70 tout en ayant un personnage de niveau inférieur.

Budokai 3 HD a eu raison de nos nerfs. Honnêtement, rarement des jeux nous ont autant repoussés dans l’acquisition de trophées !! Le mode « Arène du Dragon » ne s’obtient qu’une fois les 11 histoires des personnages terminés. Notez très clairement qu’il y a une part de hasard et de conditions hasardeuses pour débloquer 3 éléments indispensables au trophée platine « Guerrier ultime » !! Il s’agit de 2 personnages très secrets (Cell Jr. & Sabaimen) et d’un mode de jeu nommé les « Jeux de Cell ». Cell Jr. ne se débloque qu’à l’aide d’un personnage ayant un niveau inférieur compris entre 36 et 50 à des IA d’un niveau entre 66 et 70. Pour Sabaimen, la condition requiert un personnage compris entre 11 et 15 contre des adversaires d’un niveau entre 31 et 35. Tout ceci se fonde sur un système de hasard plus qu’ennuyeux puisqu’un personnage mystère doit intervenir anormalement et être battu pour obtenir ce bonus. Assez tordu comme système, trop sans l’astuce nécessaire.

Jeux de Cell conditions deblocage
Aucun guide français ne le précise. Pour débloquer les Jeux de Cell, il faut obligatoirement remplir des conditions très précises !!

Tous les guides consultés à propos du mode « Jeux de Cell » sont incomplets. Aucun ne vous précise qu’il faut impérativement remplir des conditions bien précises toutes liées les unes aux autres. Dans un premier temps, il est important de débloquer l’entièreté des personnages : en d’autres termes, comptez des dizaines d’heures. (Cela suppose aussi de débloquer les personnages de l’arène du dragon.) Dans un deuxième temps, il est fondamental de finir le mode Championnat au niveau « Maitre ». Enfin, et seulement ces conditions remplies, vous devez avoir un personnage de 30 niveaux inférieurs à des adversaires au niveau IA entre 51 et 55. Ce sont des conditions indispensables : en les connaissant, nous aurions évité des heures perdues ! Grâce au hasard et à de tels éléments précis, Cell interviendra mystérieusement dans un combat. A vous de le battre pour ensuite débloquer les « Jeux de Cell » …

Ces trophées et leur fréquence de déblocage m’ont surpris. En observant le pourcentage de joueurs, beaucoup d’entre nous ont eu la témérité d’aller jusqu’au bout ! Dragon Ball Z : Budokai HD Collection est réputé pour être l’un des plus « simples » en termes de platine. Songez à l’inverse sans guide !

La mauvaise expérience des trophées n’a pas empêché de renouer avec l’un des meilleurs jeux de Dragon Ball Z. Peu commun, ce n’est que par pur hasard de l’occasion que nous avions mis la main dessus. Les graphismes n’ont que peu vieilli : ils ont encore un côté moderne qui rend hommage aux multiples détails offerts à l’époque. Côté gameplay, le jeu prouve ses limites avec un système qui a pris un coup de vieux indéniable. Notre rêve ? Voir débarquer un jeu consacré sur Dragon Ball (Et non Dragon Ball Z) de très haute qualité, avec un système moderne, une histoire bien réalisée.

Pour l’heure, Dragon Ball Z Budokai HD Collection est seulement notre 2e trophée platine de l’année 2015. Notre défi de 12 trophées platine parait difficilement accessible tout en gardant un éclair de réjouissance. Même s’il s’agit de notre 26e trophée platine !! 

Publicités

2 réflexions sur “[Histoire d’un Trophée Platine] DBZ Budokai HD – Super nostalgie (PS3)

  1. Très spéciale cette façon de s’exprimer à la premiere personne du pluriel lol
    Je peine à m’y faire
    En tout cas merci pour les bons souvenirs, je me souviens les astuces de cours de recré comme tu dis (bon ok c’était à la FAC) et c’était un bon trip de revenir le lendemain et de voir qui avait débloqué quoi et comment ^^
    Alors du coup le DBZ Xenoverse a eu tes faveurs ? 😉
    J’ai choppé le Infinite World PS2 en brocante mais je ne sais guère ce qu’il vaut

    1. Ha ha … L’habitude scolaire – universitaire qui, d’ici peu, va commencer à s’évaporer.

      Dragon Ball Z Xenoverse ne m’attire pas du tout ! Lorsque je pense à la série, je ne m’attends pas à un MMORPG mais à un jeu de combat dynamique à la manière de Burst Limit. (Dommage d’ailleurs : je trouvais qu’il y avait d’excellentes idées et des graphismes assez fous pour l’époque.)

      Je ne désespère pas de voir atterrir un excellent jeu où tous les détails du dessin animé deviennent possibles : transformations en temps réel, impacts dans le décor, petites pierres qui se soulèvent lors de la recharge de pouvoir, combats techniques et dynamiques dans de multiples décors …

      Je n’ai jamais essayé l’épisode Infinite World. Si tu as payé peu cher, l’occasion est rêvée ! 🙂

Réagir à cet article ? Postez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s