[Impressions] Soldats Inconnus – Produit du Centenaire ? (PS4)

Artwork Soldats Inconnus Valiant HeartsRares sont les jeux vidéo liés à la Première Guerre Mondiale. Sur environ 50 créations vidéoludiques dédiées à ce moment de l’Histoire contemporaine, Soldats Inconnus taille sa réputation dans un domaine dont il pourrait passer pour un exemple. C’était en Juillet 2014 qu’était proposé Valiant Hearts sur consoles et PC, pile au moment où notre mémoire commémorait le Centenaire du premier conflit mondial. A l’approche de la centième année du début du conflit, une redécouverte littéraire, un usage politique ou en matière de cinéma deviennent des médias où la Première Guerre Mondiale est abondamment revisitée.

Là est aussi toute la problématique du curieux Soldats Inconnus d’Ubisoft. Lui aussi apparait dans un contexte intéressé et intéressant de l’une des guerres industrielles les plus troublantes. Nous l’avons déjà aperçu précédemment, la précision historique se contente d’un contenu presque exhaustif, assez précis mais quid de l’intérêt du jeu ? L’émotion ne cache-t-elle pas, affirmons-le sans détour, un produit profitant du Centenaire ? Si Soldats Inconnus révèle d’indéniables qualités, sa production et sa réalisation ne sont pas anodines.

Quelques pages de BD à la mémoire de l’Histoire

Conflits Centenaire Soldats Inconnus
Les grands moments des conflits sont revisités grâce à des êtres fictifs. Ici, Emile.

Soldats Inconnus adopte la forme d’une bande-dessinée pour être un prétexte noble. La Première Guerre Mondiale devient un prétexte, un sujet de choix pour une fiction renseignée, attestée et historiquement intéressante. Cela signifie, comme dans le cadre d’un Assassin’s Creed si cher à Ubisoft, que Soldats Inconnus prend comme grand cadre les grands moments de l’Histoire. Le parti-pris artistique charme nos yeux, éveille notre curiosité et appelle à un double sentiment. Malgré l’horreur et les scènes sanglantes, Valiant Hearts est admirablement esthétique. Cette douceur d’apparence se transforme en puissant argument pour sensibiliser une opinion large ce qui, à notre sens, constitue un bel argument.

Galerie images Soldats Inconnus
Karl risque sa vie, comme tout autre soldat.

Ceci étant posé, la fiction traits fins et graphiques de la bande-dessinée met en scène plusieurs vies croisées. Emile, un citoyen français, Karl, le beau-fils Allemand, Marie l’aide soignante des tranchées ou encore un soldat américain caractérisé par sa bonhomie. Ce beau monde se perd de vue à l’éclatement du conflit, se perd de vue ou souffre à cause des désastres humains de 4 années de conflits effroyables en Europe. Le récit ne parait pas si invraisemblable que cela même si les liens et les rebondissements s’avèrent curieuses. La fin, poignante émotionnellement, rappelle qu’inévitablement, la Première Guerre Mondiale a brisé des vies et ne se termine pas toujours telle une solide romance. Seule ombre au tableau perceptible dans les grands moments du jeu : son point de vue très français. Le front Russe ou le théâtre des Balkans sont passés sous silence voire simplement suggérés. Si Karl est un personnage dépendant de l’armée Allemande, il se sent presque pleinement Français si bien que les conflits se transforment en deux camps : France et Etats-Unis Vs. Allemagne.

Le Blog La Maison Musée ne s’en cache à aucun moment : l’essai de Soldats Inconnus : Mémoire de la Grande Guerre s’est effectuée grâce au programme PSN+ de la PlaySation 4. Le jugement tient aussi compte d’un système de jeu adapté mais non original ainsi que d’une durée de vie assez faible.

8 heures animées pour 4 années de conflit

Blog Test PlayStation 4
Soldats Inconnus doit être envisagé comme un jeu faussement indépendant où l’aventure se rythme de petits casses-têtes.

Ubisoft manque le coche de l’originalité. A la différence d’un jeu de tir ou des conflits aériens qui font partie des 50 jeux sur la Première Guerre Mondiale, Soldats Inconnus est un jeu d’aventure ponctué de puzzles à résoudre. L’expérience visuelle se complète également de phases d’action. Quelques inspirations venues du genre Point’n Click ramèneront le joueur à d’anciens souvenirs en recherchant les objets disséminés ici et là dans l’ensemble du décor. Leur vocation est soit vouée à progresser dans l’histoire ou à acquérir un peu plus de connaissances historiques. Plus subtil qu’un jeu de tir, Soldats Inconnus est à considérer comme un jeu d’aventures où puzzles, énigmes ou boss doivent être accomplis ou battus. La variété rompt le côté classique du genre. Une astuce de camouflage extrêmement maligne.

Screenshots Soldats Inconnus PlayStation
Le chien-soigneur fait partie intégrante de nombreux puzzles à résoudre. Une sorte de 2e compagnon utile à votre quête!

En 4 chapitres et 8 heures maximales, Soldats Inconnus ne parvient pas à briser une certaine systématisation. La progression est parfois suivie de phases animées sur plan fixe (Voitures à conduire, personnage à manier, tank à acheminer sur le terrain …) puis d’énigmes à résoudre. Les Boss, quant à eux, sont battus grâce à des failles béantes à exploiter tel un bon vieux Castlevania ou un Metroïd. Tout est relatif dans l’appréciation que nous dressons : dans le cadre d’un jeu offert, l’équilibre est présent pour éviter la monotonie. En revanche, au tarif de 15€, les 8 h. de durée de vie et le manque d’originalité ne passeront probablement pas aussi facilement.

100% dématérialisé, Ubisoft a su patiner son jeu de sorte à lui donner des grands airs indépendants avec des moyens, finalement, colossaux. Entre sa grande qualité artistique (Apparence et musique) la volonté d’une petite création, le joueur ne doit pas oublier qu’Ubisoft reste le maitre d’oeuvre de Soldats Inconnus.

Les faux airs d’un studio indépendant, les grands moyens d’Ubisoft.

Chronologie Centenaire Soldats Inconnus

Ubisoft revendique une apparence indépendante avec une ambition vite décelable. Ceci n’est qu’une apparence bien menée grâce à une identité assez inhabituelle dans les réalisations d’Ubisoft. Pour justifier de faux petits moyens, une durée de vie moyenne et des mécaniques connues sont des atouts de choix. En contrepartie, difficile de cacher les moyens qui ont été nécessaires pour réaliser des panoramas somptueux, une bande-son originale inédite dédiée à Soldats Inconnus ou encore la multitude des informations historiques annexes. Afin d’illustrer chaque information à retrouver dans le menu « Pause’, Ubisoft coopère avec les créateurs du documentaire Apocalypse pour se doter d’une galerie d’images recolorisées. La précision des faits sont apportées grâce à Centenaire.org ce qui, dans 99% des cas, est historiquement fiable.

Duree de Vie Soldats inconnus
Les cinématiques de Soldats Inconnus se composent pas de grands Artworks dessinés. Une réussite visuelle et simple.

Se détacher raisonnablement du nom grandiloquent d’Ubisoft peut amener un public inhabituel. Ce serait d’ailleurs l’un des plus beaux atouts à venir pour Soldats Inconnus. Aujourd’hui, enseigner l’Histoire différemment de Wikipedia est une volonté. Avec Soldats Inconnus : Mémoire de la Grande Guerre, l’intérêt historique est transmis à tous. Grands, jeunes, plus âgés, universitaires, enseignants : Soldats Inconnus nous prouve que l’Histoire peut être transmise par une interaction sérieuse, avec des défauts mais surtout des qualités.

4 Etoiles Test HonnêteSoldats Inconnus a été créé durant le Centenaire. Par définition très logique, le jeu a été conçu en cet événement politique, culturel et commercial. En revanche, rares sont les productions à pouvoir revendiquer une certaine qualité éditoriale ou créative. Ce pari, Soldats Inconnus le relève assez fièrement. Il porte aussi des défauts liés au studio, à l’idée d’un projet voulu comme indépendant ou son ethno-centrisme français sur la Première Guerre Mondiale. L’animation artistique de Soldats Inconnus est un moyen pour communiquer et interagir avec l’Histoire. Malgré un scénario convenu, des mécaniques bien connues, Soldats Inconnus marque le Centenaire par quelque chose de sérieux et d’historiquement assez précis !

Musique Soldats Inconnus MP3

On a aimé : 

+ 15 Trophées très accessibles ! 
+ Des informations historiquement fiables.
+ L’aspect bande-dessinée.
+ La bande-son originale de Soldats Inconnus.

On a détesté : 

-Le côté très classique du jeu.
– Le prix et sa faible durée de vie : 15€ et 8h maximum de jeu. (Sans réelle rejouabilité.)

Jeux video Premiere Guerre Mondiale

Publicités

Réagir à cet article ? Postez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s