[Impressions] The Last of Us Remastered – Survivants de l’année (PS4)

Cinematique 1920 1080 Last of Us

L’industrie et le marché du jeu vidéo poussent leur identification au cinéma. Pour preuve, ces derniers osent une transition de plus en plus grandissante vers le désir de la réédition, de la réactualisation confortable de productions qui ne, parfois, pas plus âgées que d’une année. Paradoxe et incompréhension peut-être pour une partie des joueurs, The Last of Us initialement paru en Juin 2013 sur PlayStation 3 proposait d’exploiter au maximum les capacités de la console de salon de Sony. Si bien qu’à l’annonce d’un confort graphique standardisé à une résolution de 1920×1080 pixels, beaucoup ne voyaient là qu’une subtile et adroite manière pour Naughty Dog et PlayStation de faire-valoir l’une des plus belles exclusivités commerciales. Pour faire passer le tout, pouvait-on penser, inclure l’ensemble des contenus téléchargeables ferait passer l’affaire comme une lettre à La Poste.

D’avance, désolé pour l’éloge. Mille excuses pour la haute considération d’une Edition complète et facilement considérée comme une adaptation du jeu de l’année 2013. Il serait de toute aussi mauvaise foi de ne pas considéré The Last of Us Remastered comme « la » version qui aurait dû être « le » jeu de la nouvelle génération. N’en déplaise aux amateurs, il existe de franches différences avec les limites qu’éprouvaient la PS3. Si les ajouts sont mineurs, la fluidité et l’augmentation de la résolution graphique apportent un surplus majeur. En route : Ellie et Joël ont encore de beaux moments à partager avec nous. Ce court laps de temps entre les deux titres, considérés comme 2 jeux bien distincts, ne rend toutefois pas la copie parfaite. A l’ombre et entachant The Last of Us Remastered, des imperfections qui nuanceront notre opinion.

TLOU Remastered Sarah
L’introduction, 1 année après, reste toujours très forte émotionnellement.

   The Last of Us Remastered remplit aisément son statut de « nouveau » jeu. Du moins, ce fut ainsi qu’il se justifie avec une certaine honnêteté graphique et du point de vue de son contenu. Sur ce dernier point, le sentiment reste partagé puisque le joueur dispose ni plus ni moins que du contenu offert avec le Season Pass disponible sur PlayStation 3 (19,99€) : l’excellente aventure additionnelle d’Ellie et Riley dans Left Behind; de nouvelles cartes multijoueur qui rajouteront beaucoup de piment à vos duel en ligne et, enfin, un mode Ultra-Difficile nommé « Réaliste ». Désormais disponible à prix réduit dès 39€ sans la nécessité d’un accès payant au multijoueur – sauf l’obligation d’un abonnement au PSN+ – l’Edition « complète » ne floue pas le consommateur. Ce sera sans compter – dans un futur proche – d’au moins un 5e contenu payant tourné vers le multijoueur. Une facture additionnelle à prévoir puisque ni le Season Pass ni la version Remastered n’en bénéficieront de droit. Dommage, quand bien même il s’agira d’un surplus de quelques €uros maximum.

    Refournir des impressions à une année d’écart par rapport au The Last of Us original permettrait éventuellement de corriger quelques idées et quelques avis. Il n’en n’est rien puisque l’Edition Remastered The Last of Us est en quelque sorte un exercice sur le fond et la forme. Nouveaux comme anciens lecteurs, nous vous renvoyons au propos du précédent « test » et au scénario vécu sur le Blog La Maison Musée. De ce côté là absolument tout est resté dans l’état que cela soit au niveau des dialogues ou des scènes-cinématiques. Il en va de même pour ce que l’on peut considérer comme les accotés : les artefacts, les munitions et autres objets de collection ont la même place … Et tout ce petit ensemble quasi parfait souffre des défauts qui irritaient un développement presque sans reproche.

Ellie, lectrice dans l'âme à ses heures perdues.
Ellie, lectrice dans l’âme à ses heures perdues.

   Bugs graphiques (Certes rares), imprécisions dans le déblocage de contenus (Notamment dans l’obtention de certains trophées) et, avant la mise en place d’un patch correctif, problèmes à répétition sur le mode multijoueur. (Précédemment détaillé sur le Blog) Ce sont de petites choses assez anodines au final. L’amateur de la franchise, sans beaucoup se pencher sur la question, repérera d’autres éléments qui nous interpellaient déjà il y a une année. Pourquoi ne pas avoir profité d’une seconde jeunesse pour modifier une ou deux bavures ? Par exemple, durant les premières scènes, (Joël et Tess) un doublage en Version Française est en énorme décalage par rapport à l’action en cours. En somme, le constat est plutôt à l’aberration : pourquoi ne pas avoir profité de quelques mois supplémentaires pour affiner le résultat ? Arrêtés à cette remarque, quid du portage ?

Le Mode Capture est une fonctionnalité très appréciable !
Le Mode Capture est une fonctionnalité très appréciable !

    Visuellement, et cette possibilité avait effrayé les possesseurs de PlayStation 4 avant la sortie définitive de The Last of Us Remastered, deux fréquences d’images sont possibles. Le choix est directement sélectionné en 60 FPS soit 60 images par seconde mais il est parfaitement envisageable de jouer et faire la comparaison avec les 30 images par seconde. Il reste vrai que les ombres sont de meilleure qualité en 30 FPS. (Caractéristique de la mise à jour 1.01 par Naughty Dog) Toutefois, il est indéniable que la fluidité promise pour les consoles dernier cri font l’étincelle dans cette réédition remasterisée : les légers ralentissements que nous connaissions, les légères surbrillances graphiques disparaissent au profit d’un ensemble qui apparait plus détaillé et toujours aussi somptueux.

Contrastes et lumières sont merveilleusement retranscrits. Une nouvelle fois.
Contrastes et lumières sont merveilleusement retranscrits. Une nouvelle fois.

   Quelque soit la taille de votre écran de jeu, essayez simplement de varier d’un mode à l’autre. Bien entendu, ce n’est pas tout à fait le jour et la nuit, mais les points de dissemblance sont bien présents. Cet apport tient plus du confort de jeu : pourtant, on admettrait presque volontiers que The Last of Us a été façonné pour tourner sur PlayStation 4. Alors que bon nombre de productions taillées dès la sortie de PlayStation 4 n’atteignent pas toutes le sacro-saint chiffre de 60 FPS, Naughty Dog a su adapter correctement l’un de ses chefs d’œuvre. Les visages gagnent en finesse; les cinématiques gagnent en netteté et en précision : la direction artistique ne peut qu’être fière d’avoir mis autant de cœur à l’ouvrage.

Suite Last of Us 2
Découvrir ou re-découvrir The Last of Us dans son aspect le plus complet est l’atout central de l’Edition Complète.

   Ce second souffle de vie apporté à notre duo de survivants compte également sur un minime ajout. Au final, l’apport d’une nouvelle manette, la DualShock 4, ne reste que très peu exploitée alors que l’on aurait peut-être pu entrevoir davantage de fantaisie. Ainsi, la lampe torche de nos personnage est à activer si l’un des deux Joystick (Son activation est répercuté via les haut-parleurs de la manette) tandis que le sac à dos s’ouvre maintenant par la partie tactile pad. Aucune folie donc (On aurait pu entrevoir un usage de la lampe torche par le « Guide » lumineux du périphérique par exemple) preuve que le travail d’adaptation a surtout été graphique.

   A outrance ou non, l’option du « Mode Capture » s’impose comme le petit plus. N’importe où, n’importe quand, le joueur a possibilité de capturer ce qui lui semble le plus important dans des moments intéressants d’interaction. Non seulement nous avions la possibilité sonore et visuelle d’entrevoir d’importantes transitions relationnelles avec nos deux personnages mais celle ci prend un aspect encore plus concret. Amené à devenir un probable standard, The Last of Us Remastered propose de personnaliser chaque moment en allant du choix de l’angle de la caméra, à la luminosité jusqu’au degré de vision, le filtre et le champ de profondeur. Tout cela avec une possibilité déconcertante permise par le PS4 Share pour des clichés mémorables.

Joel et Ellie PlayStation 4 60 FPS

Critique Review Avis Bien des sites spécialisés jugent bon de reprendre mot à mot leurs sensations de l’année dernière. Pour autant, toute l’identité de The Last of Us Remastered repose sur une question : était-il nécessaire d’entrevoir une nouvelle sortie médiatique de The Last of Us ? La réponse reste globalement oui. Elle authentifie l’importance de nouvelles impressions (« Test ») et pour des arguments qui auront l’aspect de détails : un rendu plus fin, plus fluide, plus agréable qui donne sans conteste l’impression que The Last of Us a été adapté « pour » PlayStation 3 avant une sortie ultime sur PlayStation 4. Pour Sony, la communication le place comme « le » jeu de l’Eté 2014 car il en a seulement l’apparence, l’audace et surtout les moyens. Et ce, sans peine d’affichage. L’aventure, que l’on tient à garder intacte, reste toujours aussi évocatrice. Et rien que pour cela, nouveaux comme anciens joueurs, peuvent profiter d’une Edition quasi complète. La seule ombre au tableau réside dans un portage qui apprend peu de ses erreurs. Le résultat se traduit en des Bugs parasites, minimes, mais tellement minces qu’ils auraient pu être corrigés. Surtout en 12 mois d’affinage.

On a aimé :

+ Un récit qui garde toute son intensité.
+ Une réalisation fluide et graphiquement plus détaillé.
+ Le « Mode Capture » avec PS4 Share.
+ 4 contenus téléchargeables inclus directement avec le Blu-Ray !
+ L’absence de Pass Online. (Abonnement au PSN+ obligatoire en contrepartie)

On a détesté :

– Les mêmes défauts constatés sur PS3 aux mêmes endroits pour les mêmes raisons : erreur dans la synchronisation entre doublage et animation; bugs graphiques ou problèmes dans le déblocage de trophées.
– Une version « semi »-complète : un nouveau contenu payant est prévu en supplément.

Publicités

Une réflexion sur “[Impressions] The Last of Us Remastered – Survivants de l’année (PS4)

Réagir à cet article ? Postez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s