[Impressions] Multijoueur The Last of Us Remastered – Survivre en ligne

Multijoueur Last of Us Qualite

Si vous vous souvenez de cela avec exactitude, nos impressions de The Last of Us sur PlayStation 3 n’incluaient aucun retour sur le multijoueur – payant – du jeu original. En étant très évasif, il nous revient désormais de revenir en détails sur le mode en ligne voulu ambitieux de Naughty Dog. Pour preuve; 2 des 3 contenus payants actuellement disponibles concernant le multijoueur. Nommé « Mode Factions« , l’Edition The Last of Us Remastered a l’avantage de présenter une version quasi définitive des possibilités offertes par la compétition en ligne. Le détail des contenus téléchargeables a son importance : nous rappelons que le mode Interrogatoire se présente comme une configuration inaccessible sans quelques €uros supplémentaires après l’achat du jeu.

De la même manière que l’ont été nos sensations sur le multijoueur Killzone Shadow Fall en mi-teinte, toutes nos images sont extraites de la fonctionnalité PS4Share. A défaut d’introduire un visage révolutionnaire dans l’histoire du jeu en ligne, The Last of Us se complète de bels efforts. Si l’actualité ne vous a pas échappé, sachez que Naughty Dog n’a pas dit son dernier mot et compte bien parfaire son tir en soutenant le « Mode Factions » de nouveaux contenus additionnels … payants !

Avant votre 1ere partie, vous devez choisir votre camp : Chasseur ou Luciole ?
Avant votre 1ere partie, vous devez choisir votre camp : Chasseur ou Luciole ?

   Contrairement à The Last of Us, le Pass en ligne disparait au profit d’un abonnement de quelques €uros au PSN+. Un bien pour un mal qui ne signifie pas pour autant que le service est irréprochable lors de vos premiers duels et premiers affrontements. Loin d’être aussi catastrophique que d’autres jeux en ligne, les serveurs connaissent tout de même de légers ralentissements qui, nous dit-on, doivent bientôt être en cours de résolution. A noter : d’après notre expérience, les parties rejointes en cours de déroulement malgré leur accomplissement jusqu’à la fin ne rapporte aucune expérience et n’ont pas d’influences sur les statistiques ?

   Trois manières différentes de s’amuser sont proposées : « Raid sur les provisions« , « Survivants » puis « Interrogatoire« . Bien avant de vous lancer à corps perdu dans les coups de feu et les coups de surin, l’originalité du jeu en ligne n’est plus de vous laisser le choix entre Joël ou Ellie, héros de The Last of Us, mais d’opter pour un camp. Serez-vous un Chasseur ou bien un membre des Lucioles ? Chaque position dispose d’une histoire de base sous la forme d’un rapide descriptif de quelques lignes : des principes et l’éthique de base que vous vous ferez fort de respecter en portant les couleurs de votre clan.

   Les Raids se résument à des affrontements de 20 joueurs contre 20 joueurs. Le nombre d’adversaires sur le terrain permet en réalité 20 réapparition par partie laissant une chance à chacun pour tirer son épingle du jeu une fois de temps à autres. Classique en apparence, tout joueur se familiarisera avec le système de bricolage ou « Craft ». De petites caissettes repérées sur la carte de jeu offrent aléatoirement les mêmes matériaux que dans le récit original The Last of Us. Arme de mêlée, bombe, fumigène, surin et d’autres joyeusetés font parties du fonctionnement commun de chaque type de partie. Survivants vous place dans un match à mort exigeant où aucune réapparition n’est possible : 4 joueurs doivent assassiner les 4 autres membres du clan adverse en 5 à 6 manches traditionnelles. L’originalité est détenue par l’intitulé des parties « Interrogatoire« . Plutôt qu’un trop classique capture de drapeau ou de zone, The Last of Us propose un affrontement en 2 temps. La première période oblige l’équipe souhaitant gagner à exécuter le camp ennemi pour obtenir plus de renseignements sur le coffre du clan. Au bout de 4 exécutions, la carte dévoile un emplacement à ouvrir.

   Directement inclus dans The Last of Us Remastered, son accès est habituellement facturé. Efficace et assurant des réapparitions infinies, les parties se transforment régulièrement en de véritables charniers où les meurtres se suivent pour gravir le top du classement final. Si le regard vis-à-vis de ce contenu payant serait autre, plus critique, pour son aspect optionnel, il faut relever que ce sont souvent les parties les plus longues et les plus agréables à réaliser pour passer au maximum 15 minutes.

Les missions dessinent l'avenir de votre progression la plupart du temps.
Les missions dessinent l’avenir de votre progression la plupart du temps.

   Ce sont les « missions » aléatoires qui donneront les contours de votre parties et donc de votre clan. Si vous êtes suffisamment efficace, votre survie dure 12 semaines soit 3 mois ou l’équivalent de 84 parties avant de changer de camp. Selon une logique implacable, appartenir aux Lucioles vous opposera aux « attaques » du Clan des Chasseurs, aux épidémies de différentes maladies, aux grandes batailles pour la survie. Rien n’est aléatoire dans la réussite de ces événements ponctuels durant 3 jours : il ne tient qu’à vous de limiter la casse, améliorer la formation de vos membres et réussir ces mission. A la clef, d’éventuels bonus qui faciliteront vos récompenses lors de vos parties en ligne; de nouveaux adeptes et survivants dans votre clan ou parfois une diminution maitrisée de votre effectif.

A vous de choisir le profil de votre mission.
A vous de choisir le profil de votre mission.

   Le mode factions n’est pas fondé sur un système de gestion d’individus comme le prétend la franchise Sims. En revanche, si votre ensemble tombe à 0, la parties est définitivement perdue. Tout sera à reconstruire ! Bien entendu, vos aptitudes en ligne ont leur importance : plus vous serez efficace, plus vos adversaires tomberont, plus vous récupérer de précieuses pilules bleues. Elles permettent d’agrandir votre clan, d’améliorer et modifier votre avatar et de maintenir une bonne santé des hommes de votre camp de survie. Toutefois, en dépit de bonnes aptitudes, si votre mission n’est pas remplie, que vous ayez gagné ou non vos matches en ligne, il est possible que les conséquences aillent jusqu’à la fin définitive de votre camp. Le maitre mot réside dans le fait d’être malin, simplement.

Interrogatoire Remastered Last of Us
Vous évoluerez sur des cartes déjà aperçues au cours de l’histoire principale.

   Heureusement, les médicaments bleutés ne s’obtiennent pas nécessairement que par des meurtres sanglants et directs. Le système de « Craft » et en d’autres termes la création d’objets de fortune; aider vos coéquipiers; poser des pièges; assassiner un ennemi à l’aide d’un surin : ce sont autant de méthodes qui vous permettront d’engranger des « pièces ». A la fin de votre partie, leur équivalence sera traduite en sésames pour votre groupe. Les équipes de développement n’ont pas été cherchées très loin pour exploiter un peu plus l’univers de The Last of Us : s’il n’y a pas de mode associant les humains face aux infectés, toutes les cartes de batailles proviennent directement des grands moments du scénario. Le Quai, la Ville Natale, le Barrage et d’autres lieux s’inspirent ou sont reprennent fidèlement de bons moments de l’histoire principale.

    Pour réussir, faut-il un profil furtif ? Les profils de personnage permettent de multiples combinaisons. Pour débuter, quelques catégories préfabriquées achèvent notre préférence et assurent aux joueurs de faire leurs dents. Bientôt, grâce aux pièces et médicaments cyan, le mode factions vous laisse le choix de concevoir votre profil avec vos compétences, vos armes, vos améliorations. En raison d’une moyenne de 30 à 40 cachets bleus, inutile de vous préciser qu’en plus des 84 parties minimum nécessaires, la durée de vie s’annonce simplement colossale puisque ces derniers débloqueront de nouvelles armes et autres réjouissances.

Dexter était ici.
Dexter était ici.

   Le principe des profils en fonction des compétences est bien vu et rappellera en de vagues soupçons l’expérience proposée par BioShock 2 en multijoueur. Un défaut peut-être : une fois les armes et les aptitudes pré-sélectionnées de votre avatar, elles s’avèrent définitives pour l’ensemble de l’affrontement et de vos réapparitions. Cela suppose à la fois d’être certain des possibilités de votre personnage et de s’assurer d’une forme de complémentarité par rapport au reste de votre groupe. Malheureusement, la coopération entre survivants n’est pas visible avant de rentrer sur le terrain. En d’autres termes, un micro’ pourrait décisif pour les joueurs les plus compétitifs et perfectionnistes.

   Globalement, il est à souligner que les parties sont assez équilibrées. Quand bien même les pièces vous assureront des améliorations ponctuels des armes liées à votre profil (Amélioration de recul, de munitions, de stabilité …), les abus et les moyens de prendre facilement le dessus sur les adversaires tient avant tout à vos compétences de joueur. Cela parait basique et pourtant fondamental : l’esprit de The Last of Us est intégralement retranscrit avec fidélité. Les munitions seront rares, les trousses de soin à récupérer sur le terrain (Ou à fabriquer soi-même!). Les infectés en moins, le quotidien de la survie fait partie de l’identité de The Last of Us. Un beau prolongement qui va dans l’ordre des choses et avec une cohérence que l’on doit à Naughty Dog.

Trophees Last of Us DLC Multi

4 Etoiles Test HonnêteHonnête et dans l’esprit de The Last of Us, le multijoueur se déjoue des traditionnels affrontements. Bien sûr, il en reprend les traits habituels via ses matches à mort renommés « Survivants » ou d’autres lieux communs en des morts en équipes contre équipes. (« Raids sur les provisions »). La force principale est détenue par la forme donnée aux sessions « Interrogatoires » (Supplément payant en dehors de The Last of Us Remastered) qui permet de synthétiser le meilleur de ce dont le multijoueur est capable : de la coopération, la nécessité de créer soi-même ses objets, l’obligation de coopérer en interne dans votre équipe. Pour le Blog La Maison Musée, il s’agit d’un coup de cœur. Avec une stabilité qui pourrait être améliorée mais en cours d’amélioration, la durée de vie s’annonce plus qu’honnête pour les joueurs qui se lanceront dans le Platine de The Last of Us Remastered (Il suffit de quelques heures pour venir à bout des 2 DLC Multijoueur.) et les amoureux de l’univers de Naughty Dog.

On a aimé :

+ L’esprit de The Last of Us : les munitions rares, la survie et la nécessité de fabriquer soi-même.
+ Des parties équilibrées
+ Une durée de vie conséquente
+ Un mini récit lié à votre camp : Chasseur ou Luciole ?
+ L’absence de PSN Pass avec The Last of Us Remastered …

On a détesté :

– … L’abonnement PSN+ (4,99€/mois) le remplace.
– D’autres contenus multijoueur à venir.
– Des défauts de connexion réguliers.

Publicités

Une réflexion sur “[Impressions] Multijoueur The Last of Us Remastered – Survivre en ligne

Réagir à cet article ? Postez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s