[La Minute du Cinéma] Les séances Printanières et Estivales 2014

Lost River Gosling Cine Critique

Un nouvel épisode de « La Minute du Cinéma » pour réintégrer, de nouveau, un peu de cinéma sur le Blog La Maison Musée. Comme souvent, notre but est de partager quelques envies, des opinions et de bonnes raisons pour se déplacer jusque dans la salle de projection à proximité de chez vous ! Quelques heures de libre se dégagent devant nous ce qui va nous permettre de reprendre peu à peu un domaine malheureusement en suspens (Loin d’être abandonné et toujours suivi de près!).

   Notre œil a pris le temps de sélectionner quelques long-métrages qui, pour l’un d’entre eux, dépend directement de l’actuel Festival de Cannes 2014 : la fourchette de sortie en salles est donc située entre Mai/Juin/Juillet. Pour le reste, ce sont des films sur lesquels notre curiosité se trouve particulièrement dédiée à découvrir de nouvelles productions : pour ces raisons, certains films doivent normalement paraitre … en 2015 ! Pour d’autres motifs enfin, il est fort probable que d’autres films méritent un coup d’œil durant les mois de Juillet/Août/Septembre et ce sera pourquoi, probablement, nous en reparlerons ultérieurement dans un autre article.

Lost River de Ryan Gosling. Présenté au Festival de Cannes le 20 Mai 2014. Sortie en Salles : « 1er Semestre 2015« .

Sortie Lost River Gosling
Lost River est en compétition à Cannes dans la catégorie « Un certain regard ».

Une mère célibataire, Billy,  et ses deux enfants vivent dans un monde en déliquescence. Son fils ainé fera parallèlement la découverte d’une route secrète menant à une ville « enfouie ». De multiples obstacles vont menacer la famille …

   L’acteur principal de Drive et d’Only God Forgives passe derrière la caméra pour son premier film : Lost River est présenté ce 20 Mai 2014 à la presse. Ce sera notre fameuse attente « 2015 » puisque le dossier de presse annonce une sortie dès l’année prochaine. Un scénario original, un exercice attendu de la part de Ryan Gosling puisqu’il s’agira en quelque sorte d’un baptême du feu. Tous nos espoirs songent à quelque chose de particulièrement intéressant puisque visuellement, l’acteur semble avoir engagé à ses côtés des valeurs sûres. Il s’entoure non seulement d’un casting d’acteurs connus (Eva Mendes, Christina Hendricks) et a pioché dans les savoir-faire dont il connait l’efficacité avec le directeur photographique d’Enter the Void. Quelque chose nous dit que son association avec Nicolas Winding Refn a, aussi, énormément inspiré le travail de réalisation du côté des choix esthétiques scénaristiques.

Black Coal de Yi’nam Diao. Sortie en salles le 11 Juin 2014.

Black Coal Film Recompense

   Ce n’est pas moins de trois récompenses qui ont assuré à ce long-métrage Asiatique une forte impression aux yeux des critiques : prix de la critique de Beaune 2014, Ours d’Argent du Meilleur acteur et Ours d’Or à la Berlinale 2014. Une somme de bonnes choses ont l’air de consacrer la production Chinoise aussi bien du côté esthétique que d’une intrigue à la fois simple et en pleine complexification. L’œuvre devient complexe à la mesure des jeux d’acteurs qui semblent, à bien des aspects, épaissir grandement le scénario.

   L’approche culturelle, elle aussi difficile, nécessite une grande ouverture d’esprit du spectateur mais ce premier pas semble en valoir grandement la peine. Le film ne sera probablement pas diffusé dans beaucoup de salles et ne sera disponible qu’en version originale (Mandarin) sous-titrée ce qui n’est pas sans conséquences sur sa  (faible?) distribution en France …

Palo Alto de Gia Coppola. Sortie en salles le 11 Juin 2014.

Palo Alto Scenario Distinction Directeur Photo
La petite-fille de Francis Ford Coppola rentre dans le cinéma.

Quatre adolescents vivent une existence confortable et aisée dans la banlieue de Palo Alto. A leur vie, il manque une prise de risque et l’envie insatiable de nouvelles expériences. La détresse de l’ennui est comblée par les excès sexuels, l’enivrement.

   Le cinéma serait-il une histoire de famille ? Pour les Coppola, on ne peut plus en douter! Gia Coppola, nièce de Sofia Coppola, emprunte beaucoup au savoir-faire familial pour une réalisation esthétique et scénaristique qui semble, à beaucoup d’aspects, se confondre dans une vague inspiration de Virgin Suicids de Sofia Coppola. Esthétiquement et thématiquement, on retrouve également quelques traits de The Bling Ring.

Gia Coppola Realisation Film
Emma Roberts & James Franco monopolisent littéralement l’écran. A découvrir le 11 Juin 2014 !

   Triés sur le volet, quelques cinéphiles et membres de la presse ont déjà pu voir le long-métrage à l’œuvre avec une opinion plutôt convaincue du propos. Assez peu sensibles aux éventuels scandales et histoire autour de l’acteur James Franco dans le rôle d’un professeur très intéressé par ses élèves, ce sera plutôt du côté de l’écriture que nous serons attentifs. A la base, Palo Alto est un livre rédigé en Anglais par l’acteur J. Franco que l’on attribue souvent comme adapté à un public jeune … Mais pas adolescent. Un langage direct, proche de l’argot et qui pourrait porter le propos avec un peu plus de profondeur. Ce seront surtout le côté prometteur qui nous engagera dans la réalisation du 1er film de Gia Coppola.

Zero Theorem de Terry Gilliam. Sortie en salles le 24 Juin 2014.

Zero Theorem Avis Gilliam
Un duo intrigant … Et adapté aux rôles ?

A Londres, dans un futur indéterminé, Qohan (Christoph Waltz) est un génie de l’informatique. Il vit en marge de la société dans une chapelle en attendant un appel qui pourra répondre à toutes ses inquiétudes, toutes ses interrogations et tous ses soucis. Une autorité ominisciente, Management, lui demande de trouver le but et la finalité de l’Existence. Pour le surveiller de près, le fils de Management et Brainsley (Melanie Thierry) jouent leurs rôles. La troublante Brainsley tente de lui faire éprouver le sentiment amoureux par la séduction. Et si le sens de la vie s’éclairait à l’aune d’impressions qui sont encore méconnues par Qohan ?

   Terry Gilliam revient dans un genre qui lui réussit et dans lequel il semble se complaire : la Science-Fiction suivie de près d’univers inquiétants dystopiques voire prophétiques. Les spectateurs qui connaissent la filmographie du réalisateur verront de troublantes ressemblances à l’univers de Brazil sorti presque 30 ans plus tôt. Les métaphores, l’exagération du côté des costumes acidulés et des teintes fluos, l’humour et la vision surréaliste que semblent vouloir réaffirmer Gilliam dans sa prochaine réalisation pourront-ils convaincre ?

Christoph Waltz Filmographie Django
Christoph Waltz brillera-t-il une fois de plus de par son interprétation magistrale?

   Quoiqu’il en soit, le film parait toujours porter avec lui une forme de message, lui-même confronté à une vision dérangeante et difficilement explicable. Brazil m’avait autant intrigué qu’il en étant inexplicablement troublant : une expérience que tout indique à renouveler avec The Zero Theorem. Du côté des acteurs, nous attendons quelques surprises du côté du duo assez bien trouvé et surprenant avec Mélanie Thierry et Christoph Waltz … Ce dernier, par ailleurs, qui a mérité d’être auréolé grâce à la vision de Quentin Tarantino. (Inglorious Bastards & Django Unchained, films que l’on ne présente plus.)

Interstellar de Christopher Nolan. Sortie en salles le 05 Novembre 2014.

Interstellar Poster Images
Effleurer et vivre dans les étoiles pour l’avenir de l’Homme ?

Pour sauver l’humanité, la solution n’est pas sur Terre. La planète n’est qu’un point d’appui pour une action héroïque qui doit dépasser les limites connues et être dans l’espace.

     Du scénario d’Interstellar, nous savons encore peu de choses. Si ce ne sont que quelques images et quelques idées qui nous partageront, à ce jour, sensiblement. D’un côté, l’artisanat de Christopher Nolan qui, en dépit d’un caractère de réalisateur populaire et reconnu, a su apporter quelque chose grâce à des films comme Inception; Momento; et bien entendu la réinterprétation en trois actes, de la genèse à l’épilogue, du héros DC Comics Batman. De cette vision, le genre Science-Fiction pourrait bien accueillir une nouvelle perle à la réalisation. D’un autre côté, lorsque l’on sait qu’initialement, Steven Spielberg était derrière le scénario original en 2006, quelques craintes sont possibles. Le côté « super-héroïque » serait-il de trop dans un récit de base plutôt intéressant ?

Matthew McConaughey Interstellar Acteur
Mattew McConaughey sera le personnage principal de l’intrigue. Un choix voulu par C. Nolan.

    Ce serait Christopher Nolan qui aurait choisi Mattew McConaughey qui, en 2014, a connu déjà une certaine gloire. On ne pourrait difficilement trouver mieux bien que, quelque part, on perçoit nettement que la réputation d’un acteur n’a jamais été aussi importante et aussi décisive dans l’aboutissement d’un projet … On pourra dans tous les cas compter sur des acteurs qui ont déjà été associés aux œuvres de Nolan : Anne Hataway (Sélyna Kyle/Catwoman dans Batman The Dark Knight); Michael Caine (Les 3 Batman) … Pour le moment, l’avis est loin d’être pleinement confiant : Steven Spielberg reste très près du projet et de là à proposer du grand budget larmoyant et patriotique, il n’y aurait qu’un pas de trop à ne pas franchir. Patientons et gageons que d’ici quelques semaines, plus d’informations seront connues. L’attente en tout cas s’engage jusqu’en Novembre 2014 avec crainte et curiosité mêlées! 

  Un programme chargé nous attend sur le Blog La Maison Musée ! Sauf imprévus, nous essayerons de proposer un aperçu critique. Cela parait à la fois peu et suffisant, ce seront parmi les quelques choix qui, à nos yeux, se distinguent et méritent un plein regard sur les qualités et les défauts de chacun.

Publicités

4 réflexions sur “[La Minute du Cinéma] Les séances Printanières et Estivales 2014

  1. Un bien joli programme ! Je me languis de voir le prochain Gilliam, surtout si Waltz est au casting ! Pareil pour le tout premier film de Ryan Gosling ^^

    1. Forte impression apparemment hier avec le film de R. Gosling ! En même temps, son excuse l’année dernière était de ne pas avoir été présent à Cannes pour Only God Forgives car il était en plein tournage … Il y a une vague d’acteurs-réalisateurs. Certains par célébrité récente de leur nom; d’autre par réelle envie d’apporter quelque chose. Je l’attends depuis un moment celui-ci : je suis très très curieux de voir le résultat final surtout que le scénario semble tenir la route.

      Pour Gilliam, j’avoue que ce sont les acteurs qui ont attiré mon regard. Non pas que je déteste Brazil, mais je ne souhaite pas le voir une 2e fois. Je pense qu’une fois encore, le scénario et les acteurs peuvent rendre le film très intéressant … 🙂

Réagir à cet article ? Postez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s