[Impressions] Monstres Academy : la rentrée Universitaire par Pixar !

 

 

 

Bob Monstres et Cie Nom de famille
Alors … Cette rentrée ?

Pixar avait programmé la Rentrée Universitaire de nos terreurs d’Elite le 10 Juillet 2013 dans une préquelle réjouissante : intéressante pour le retour des monstres adorables dont la première rencontre s’est faite il y a près de 12 ans avec le long-métrage animé Monstres et Cie. Chronologiquement placé avant le 1er Film qui avait eu cet effet de nouveauté surprenante; d’une production capable d’inventivité et d’autres adjectifs louangeurs par rapport à la concurrence déjà bien installée dans le domaine du Dessin-Animé; les retrouvailles avec Sully & Bob Razowsky ont-elles cette même attractivité qui avait auréolé l’une des productions mémorables de la maison Pixar ? (Créateur de Là-Haut; Le Monde de Némo … Entre autres.) Suite de notre programme « La Minute du Cinéma » : récit et explication de cette préquelle attendue !

Bob Razowsky : Enfance & Adolescence

Monstres University Artwork
Monstres University a réalisé une promotion du film réussie ! Vous pouvez vous inscrire à l’université ! (Cliquez sur l’image pour en savoir plus !)

Au centre du scénario et dès les premières minutes du long-métrage, Bob Razowsky occupe l’écran. De son enfance esseulée par ses camarades, le jeune monstre  vert rêve de Monstres Corporation tout comme la plupart des enfants de son âge. Les plus grandes terreurs font tourner le monde parallèle de ces créatures qui, nous le rappelons, font de la peur un commerce et un élément fondamental de cet « univers parallèle ». Des milliers de cris des enfants, l’énergie est captée pour maintenir les deux mondes et, pour la plupart des mini-créatures, leurs espoirs sont placés dans les employés dans la Monstre Corporation qui apparait comme le plus grand employeur de ce monde monstrueux. Alors à l’école primaire, Bob rencontre et fait connaissance par initiative de l’une de ses icônes … Et s’imagine, à l’âge adulte, ressembler à ces « Terreurs d’Elite » : (Personnalités très connues et à collectionner sous le forme de cartes !) pour cela, plusieurs Universités forment les petits êtres à cette fonction. Mais la plus connue et la plus prestigieuse n’est autre que celle de Monstres University !

Logo Monstres et Cie 1

Monstres Academy narre, par conséquent, l’aventure de Bob dans le monde Universitaire : sa rencontre avec Jack Sullivent; sa collocation avec Léon (Le Caméléon); le retour de Germaine (Réceptionniste mal-aimable de Monstre & Cie) … Dans ce périple dans la vie étudiante, d’anciennes marques pour le Spectateur nostalgique; mais aussi une redécouverte d’un univers incroyablement coloré, rafraichissant, et assez inédit.

Monstres Academy Universite
De nouveaux monstres colorés !

Pixar eut donc l’idée de placer nombre de nouveautés dans cet épisode afin de dissimuler dans ce que l’on considère comme un « Flash-Back » de Monstre et Cie. De nouvelles animations inaugurées par de nouvelles têtes; un peu plus de détails à propos du monde animé de Monstres et Cie (Fonctionnement et accréditation de « Terreurs d’Elite »; importance de l’université pour la liaison des deux univers via la création de « Portes » …) permettent aussi bien aux plus jeunes d’y découvrir quelque chose d’assez fourni, de plaisant et de chatoyant au regard. Quant à l’adulte qui a eu l’occasion de voir les premières aventures de Bob & Sully, un peu plus de profondeur dans la fresque animée entamée par Pixar il y a plus de 10 ans.

Retour attendu … Flash-Back réussi ?

Monstres et cie Academy Pixar

Les plus grands n’en ressortiront surement pas déçus, tant l’animation des personnages frise la perfection et donne cette sensation de grand soin quant au dynamisme des créatures, des froissements de peaux ou des animations des fourrures; y compris leur incursion dans le monde réel (Cf. Dernières scènes Bob & Sully) frôlent un sommet dans la réalisation de ce que l’on appellerait simplement « un film d’animation ». On y retrouve nos yeux d’enfant; mais on y aperçoit derrière cette fabuleuse apparence un scénario trop léger ou du moins … Très prévisible, faute à ce format de la préquelle. Le thème central de l’amitié entre Bob & Sully concerne l’entièreté de la production; liens confirmés dans Monstres et Cie. Reste encore l’intérêt de leur présence et de leur rivalité au sein de l’épopée scolaire et, malgré un léger suspens quant à leur réussite, cet autre élément d’intrigue est d’ors et déjà connu par les amateurs de la production Pixar.

Monstres Academy Avis critique cinéma
Art : l’un des nouveaux personnages de l’intriguant univers de Monstre et Cie ! Une nouveauté suffisante ?

D’une pensée critique, on comprend aisément et pourquoi ce retour s’est fait sous la forme d’une sorte « d’introduction » à Monstres et Cie 1; puisqu’une suite aurait été peut-être plus risquée, on saisit moins pourquoi le scénario ne soit pas plus sollicité comme élément d’intérêt d’autant que le monde Monstres et Cie, lui, ne manque pas d’être intéressant et fictivement intéressant. Le défaut de l’intrigue est principalement celui  de maintenir le Spectateur par des éléments qui lui sont déjà familiers ou qui, du moins, reviendront facilement à sa mémoire.

Pixar : maitrise de l’animation, de la légèreté et d’humour.

ritique Cinema Monstres Academy Humour
Vous avez déjà vu … Un escargot pressé ? Humour garanti dans la salle !

L’adulte sera, dans certains cas, davantage critique tant le premier Monstres et Cie avait pour quasi tous les arguments en sa faveur. Si bien que de cette barre placée si haute nait une comparaison inévitable entre les deux productions. Si la totalité de Monstres Academy n’égale clairement pas Monstres et Cie 1, le résultat est celui d’un divertissement pour tous, capable de maitriser de nombreux moments d’humour et de rires (Cf. Escargot pressé d’aller en cours; Bizutage Star Wars bon enfant dans l’équipe Oozma Kappa; nombreuses épreuves de la terreur …); d’une aventure qui a pour avantage(s) de se servir du cadre Universitaire comme celui d’un décor qui permet de pointer – avec légèreté – les difficultés du milieu scolaire. (Dénigrement des élèves non effrayants et de l‘équipe Oozma Kappa; Réussite par la compétitivité …).

Monstres et cie 2 Critique Ciné

Quelque soit votre position cependant, enfants comme amateurs plus âgés de dessins animés y verront dans la plupart des personnages un attachement certain notamment dû à une animation exceptionnelle et graphiquement quasi sans reproches. Voir Bob avec un appareil dentaire; retrouver la complicité des personnages et le sujet central de l’amitié traité avec un regard qui évite de loin une niaiserie possible; une autre dimension et une autre part en dehors de Monstres Corporation a quelque chose d’assumé et réussi de ce point de vue.

L’éventuelle fond qui avait permis à la forme d’atteindre des sommets avec Monstres et Cie 1 n’est pas tout à fait du même niveau; pourtant on ne ressort pas tout à fait déçu … Mais plutôt dans l’attente de quelque chose d’aussi émerveillant que le premier essai qui fut une véritable réussite. Cette sensation nait surtout d’un possible décrochage du spectateur qui attendait le retour de Bob & Sully. Cette compensation est donc faite par de nombreuses nouveautés, (Nouvelles personnalités : « Squishy »; Monstres University et les Epreuves de simulation …) sans pour autant combler l’espèce d’absence d’intérêt scénaristique. Il en résulte quelque chose d’extrêmement soigné visuellement, d’agréable, et fruit d’un compromis nécessaire pour concrétiser le retour sur grand écran des montres favoris de Pixar mais aussi de viser deux publics : petits et grands.

Bob et Sully Monstres et cie 2

On a aimé :

+ Retrouver de nombreux personnages de Monstres et Cie.
+ Doublage Français et musiques réussis.
+ Une animation quasi parfaite.
+ L’omniprésence de l’humour ! (Personnages (Mère de Squishy); Scènes mémorables (Cochon mascotte) …)
+ Un peu plus de détails de l’univers Monstres et Cie.
+ L’amitié : un sujet traité sans mièvrerie.
+  Une préquelle qui joue la carte de la nouveauté : personnages; découverte de l’enfance de Bob Razowsky …
+ Une nouvelle production destinée aussi bien aux enfants; aux néophytes n’ayant jamais vu Monstres et Cie mais aussi aux adultes nostalgiques.

On a détesté :

– L’effet « Préquelle » : la récurrente déception du côté scénaristique.
– Un univers qui aurait mérité un développement plus important : autres universités; collection de Cartes; la famille connue et reconnue « Sullivent » …
– Sensation d’un film centré sur Bob Razowsky bien plus que sur le duo Bob/Sully. (Peut déplaire à certains)

Mention : Production animée de l’Eté 2013.

Note du Blog La Maison Musée : 4/5

Publicités

14 réflexions sur “[Impressions] Monstres Academy : la rentrée Universitaire par Pixar !

    1. Ah ha ! Tu avais été fan du 1er déjà ? Très plaisant en effet, surtout qu’il a ce gros avantage d’être destiné – avec brio – à deux publics qui ne sont pas incompatibles : Adultes & plus jeunes spectateurs … 🙂

    1. Tu vas probablement prendre autant de plaisir que ton fiston ! Un bel accompagnement et surement le meilleur divertissement de cet Eté pour les plus jeunes car, à ma connaissance, je ne connais pas d’autres films d’animation prévus cet Eté. 🙂

  1. Une préquelle de haute tenue même si le scénario est à la traine. Je suis d’ailleurs plutôt d’accord avec toi sur les motivations de Pixar, réaliser une préquelle leur semblait sans doute moins risqué scènaristiquement que faire une suite directe. Et puis cela leur permettait également de rameuter dans les salles de ciné le jeune public qui n’a pas forcément vu le premier Monstres & Cie.

      1. sans oublier Planes, une sorte de cars avec des avions et dans le monde de cars!

        Ça n’est pas la grande forme niveau inspiration en ce moment chez Pixar… Ils sous-traitent même la réalisation à un studio spécialisé dans les spin off et les séries.
        Sinon, je n’ai pas lu l’article parce que j’en envie de voir le film 😛

        1. Les suites ne sont pas toujours de mauvaises choses; mais disons qu’en termes de créativité ça reste dommageable. (Souvent)

          Rassure-toi j’ai veillé à) éviter les révélations scénaristiques. Et, dans le pire des cas, ils sont mis entre parenthèses comme exemples.

          Bonne future séance ! 🙂

  2. J’ai vraiment adoré le film ip m’a rappelé toute mon enfance ! On a bien rigolé quand on a vu que dans la salle de cinema les gens avait pour la plupart entre 15 et 20 ^^
    Il est vrai que j’ai été un peu déçue moi aussi de ne pas voir plus le duo bob/suli .
    Apres, le film est truffé de reférences au premier et ça c’est vraiment génial 🙂

    1. Non noté mais très visible : le campus est représenté sur pas mal de clichés. (Fraternités etc.)

      Concernant les références au 1er film, il en existe … Mais si le 1er long-métrage n’a pas été vu, cela n’est pas particulièrement gênant à la compréhension des 2 productions. (D’ailleurs, à part la retrouvaille d’anciens personnages, je n’ai pas noté d’autres références au 1er Monstres et Cie ? …)

        1. Oui ! Exact ! Je l’avais complétement zappé celui-ci !
          Du coup … En y repensant, c’est un peu bizarre de raccrocher la Préquelle à Monstres & Cie 1 d’autant que le Yéti semble ne pas connaitre Bob & Sully ! 🙂

Réagir à cet article ? Postez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s