[Impressions] Man of Steel : Superman est parmi nous !

International Poster Man of Steel

Zack Snyder, réalisateur de Man of Steel, commence à être rôdé dans le portage à l’écran de Comics et autres bande-dessinées avec, entre autres et pour les plus connus de ses œuvres, Watchmen ou 300. A ses côtés, le très renommé Christopher Nolan qui tend à devenir une référence contemporaine dans le cinéma, non pas seulement pour sa dernière trilogie Batman, mais pour un goût aiguisé d’une narration particulière. (Cf, Inception, Memento …) De grands noms d’acteurs font également partie du casting, parmi eux : Russel Crowe, Laurence Fishburne, Kevin Costner … Et la nouvelle incarnation – physique – de Superman : Henry Cavill. Est-ce que, pour autant, la recette super noms et super stars fonctionne pour donner un super film ?  Nos impressions et sentiments, assez partagés.

Une narration ambitieuse qui effleure le personnage Superman.

Man of Steel Histoire

Probablement pour la première fois dans le cinéma, un cinéaste s’intéresse à voir Superman pour sa double appartenance et, dans l’objectif du film, ses conflits intérieurs, son adolescence troublée et son enfance terrestre. En plus de 2h20, on se dit que la pari est risqué, mais qu’il est possible. On nous apprendra d’ailleurs que l’emblème de notre héros n’est autre qu’une « armoirie » familiale, celle des « El », signifiant l’Espoir.

Kal El de son nom Kryptonien, nait sur une planète aux technologies avancées et à la destinée funeste. La fin de cette étoile est aussi la fin d’un peuple « Alien », dont le futur Superman n’est autre que le dernier enfant né « naturellement » après des siècles entiers. Symboliquement – et cela n’est pas inintéressant – il est en quelque la passerelle parfaite entre Krypton et la Planète Terre, nouveau refuge où il sera accueilli par une famille adoptive aimante.

Parents adoptifs Man of Steel

A ce titre, si Russel Crowe en tant que Père Biologique et omniscient joue un rôle dans la moyenne; Jonathan Kent joué par Kevin Costner excelle dans la situation d’un père désarmé face à des origines « Extraterrestres » qui échappent à tout entendement. (Il n’apparait cependant que 5mn dans l’ensemble du film …) Pour autant, le jeune Clark Kent, sans connaitre ses origines, vit avec cette famille qui lui apprend les coutumes terrestres, qui lui enseignent et apprennent à maitriser ses sens, ses sentiments …

Si l’histoire, sur le papier, avait été un énorme argument et occasion de réaliser un « Reboot » de Superman, précédemment incarné par Christopher Reeve, preuve est que chacun des Flash-Backs aléatoires visant à montrer toute la difficulté pour Clark Kent à s’intégrer dans la société Américaine … Est vu sans développement, sans être un incursion dans son mental et dans ses difficultés.

Adolescence Man of Steel

Par exemple, nous en voulons pour preuve, l’une des premières scènes à l’école. Sa mère adoptive (Diane Lane) l’aidera d’une façon humaine à se concentrer sur une idée simple mais rassurante, avec bienveillance et simplicité. Seulement, ce n’est qu’à environ 3/4 du film que vous comprendrez par le biais d’autres personnages cette nécessité d’adaptation; cette difficulté à s’acclimater à la Planète Terre. Nous en voulons pour preuve, de multiples idées survolées : la découverte du vaisseau/couffin en pleine adolescence ne font pas éclater l’idée que ce sont des parents adoptifs qui lui ont permis d’avoir une culture différente, de penser différemment et, au fond de gagner en humanité. Le réalisateur revient sur cette difficulté, juste avant une catastrophe naturelle, mais sous la forme d’une dispute banale et adolescente qui dure, peut-être 2 minutes avant d’intégrer de l’action.

Enfance Kal El

Le défaut de cette narration, à mon sens, est de sentir les multiples difficultés du héros (Notamment la difficulté entre Parents biologiques/Parents adoptifs; la conséquence d’utiliser ou non de ses facultés supérieures; le fait de devoir changer d’identité et d’être difficilement intégré; la notion de libre-arbitre/prédestinée …) sans pour autant les extirper de leur simple effleurement. D’autant plus dommage que l’on laisse bien trop de place à la suggestion qu’aux réels conflits, aux aspects plus sombres du héros. Cette impression de survol se ressent jusqu’au conflit final et à l’affrontement avec le Général Zod : on sent très bien que la vie humaine n’a pas le même sens que la vie de ses semblables (Cf. Cri de rage) mais, immédiatement, cette scène est balayée par d’autres scènes d’action, d’autres séquences plus simples et moins difficilement émotionnellement.

Malgré ce défaut – gênant – on appréciera à leur juste valeur les scènes, peut-être même les plus belles du film, à montrer une enfance vécue dans le Kensas aux côtés de parents remarquables dans leur rôle. Ce sont d’ailleurs, probablement, les plus belles interactions qu’a Clark Kent (Henry Cavill) avec Martha & Jonathan Kent.

Acteur General Zod Man of Steel

On regrettera également le fait que les dialogues ne soient pas à la hauteur du personnage. L’acteur Henry Cavill incarnant le Super-Héros Superman n’enfile pas seulement que le costume mais devient, physiquement, le personnage connu et reconnu de la culture populaire DC Comics sans pour autant faire preuve d’une grandeur dans les dialogues. (« Je sais faire des choses que les autres ne savent pas. ») Les quelques touches d’humour ont un effet discutable, voire ratés … (Notamment à la fin le « Je le trouve craquant » de la part d’une militaire; ou de la part de Clark Kent à Loïs : « Reculez. Reculez encore peut-être un peu plus … ») Ce qui empêche peut-être le film de pouvoir faire une part respectable entre action/humour/tension dramatique et donner un résultat optimal.

Qu’en est-il du vilain central du film, le Général Zod (Michael Shannon) ? Le vilain est un parfait manichéisme prévisible face à un Superman qui, contrairement à ce que pourrait laisser entendre le film, fait un choix extrêmement convenu et qui ne laisse place à aucun suspens. Pourtant, l’acteur a déjà fait ses preuves dans d’autres long-métrages (The Iceman est semble-t-il un bon exemple de son talent) mais ici … absolument rien n’indique être devant un vilain charismatique. Idée fixe en tête, personnage ayant du début à la fin une allure faussement énervée. Les bons acteurs font les « bons méchants » est un adage qui, peut-être se vérifie plus qu’on ne pourrait le concevoir.

Super-héros, super effets spéciaux … Super film ?

Acteur Superman Man of Steel

Le film ne lésine pas sur les effets spéciaux et, de ce côté là, on irait même jusqu’à souligner et justifier l’incroyable budget de 225 000 000 de Dollars. Même si parfois, cette sensation de reconnaitre l’usage d’un bon vieux fond bleu se ressent, (Cf. La première fois que Clark Kent enfile le costume) le film convainc sans mal les néophytes du héros emblématique de DC Comics; ainsi que peut-être et surtout, les adorateurs d’action.

Effets speciaux Man of Steel

Du début du film jusqu’à la fin, l’écran est porté par les explosions. C’est bien simple, Man of Steel serait presque un spectacle pyrotechnique tant les effets ne quittent pas le film. Cette récurrence ne ment pas sur la nature du film : une réalisation avant tout porté par ses volontés de grand spectacle, de plaire, et donc d’être un film d’action qui veut en mettre plein la vue. Pour certains amateurs une grande qualité, mais pour d’autres, une raison d’agacement. Certes, on se dit qu’il aurait été difficile de faire un film sur le Super-Héros sans y mettre le budget et les effets nécessaires; mais il y a cette impression d’un flot continu de tirs, d’explosions … Quitte même à oublier finalement la simplicité qu’a Superman à être une icone. En misant sur la pyrotechnique, on a cette idée de perdre le fil de la narration pour mettre le reste du budget dans le grand spectacle.

Man of Steel iMax

Un grand spectacle qui fait également fort dans les scènes d’affrontement. Nombreux, quoique sans suspens, on s’impressionnera du rythme frénétique, de la volonté du réalisateur de mettre en avant un personnage capable de faire chuter un satellite en moins d’une minute et d’atteindre des niveaux de puissance ressentis facilement par le spectateur. Une fois de plus, il y a cette sensation d’assister à un spectacle où les coups et les lasers super-puissants atteignent des sommets à matchs nuls. Face à son adversaire, il parait quasi normal que le Général Zod ne saigne pas alors qu’au début du film, le Père de Superman blesse facilement le vilain en question. En faire trop pour perdre l’essentiel, tel pourrait être notre ressenti … Tout comme ce moment au début du film où Clark Kent soutient une plate-forme pétrolière torse nu, comme une volonté de plaire à la fois à ces dames et à messieurs pour le côté Action pour remplacer un scénario promis comme « sombre » et « psychologique ».

100% Action, 100% d’effets spéciaux … Et la qualité ?

Superman Film 2013

Un gros budget, mais quelque chose qui « loupe » indéniablement l’histoire … Et qui filme avec difficulté. En outre de certains effets « fonds bleus », les flash-backs ont cette fâcheuse tendance d’être des souvenirs filmés avec maladresse. Quasi tous ces moments sont rappelés par une caméra tremblante et agaçante au possible. Il y a aussi un agacement certain du côté de l’introduction même du film : tout l’ensemble du film sert d’explications aux flous scénaristiques et éléments dont on cherche la signification. Pour savoir ce qu’est le « Codex », il faut attendre la moitié du film voire les 3/4; pour connaitre les origines de Krypton, il faut attendre plus de la moitié du film … Des origines qui, de plus, ne sont pas « pour la première fois dévoilées », puisque Superman I (Avec le feu Christopher Reeve) retraçait également à son époque.

Flashback Superman

En somme, à en faire trop, le spectateur néophyte et peu adepte des effets spéciaux peut s’y perdre, s’en lassera jusqu’à en être même dégoûté tant le jeu d’acteurs est peu surprenant et laisse peu de place à un quelconque suspens, à une quelconque surprise. Alors … Au final, on se demande quel pourrait être l’intérêt du film puisque la plupart des technologies actuelles ont les moyens de reproduire de tels effets spéciaux. (Chute d’immeubles; effets lumineux; créatures en synthèse …) Ajoutez à cela des dialogues assez vides et même consternants; (Cf. Scène d’affrontement : « Il n’y a qu’une solution : soit je meurs, soit tu meurs ! ») un acteur qui a le mérite d’avoir travaillé son physique bien plus que son jeu d’acteurs pour incarner l’icône Superman … Et vous aurez une idée de ce que pourrait être Man of Steel. Une grosse production, de grands noms qui, étrangement, ne font pas effet dans ce long-métrage, et une déception certaine mais peut-être prévisible tant la publicité est importante, tant le casting recèle de noms connus, tant les arguments de se rendre en salles ne pouvaient être que trop ambitieux. Pour la suite (Man of Steel 2 est déjà prévu économiquement parlant), d’avance cela sera sans nous.

Critique Man of Steel

On a aimé :

– Henry Revill : le physique Superman.
– Kevin Costner : le rôle d’un père adoptif qui sauve le casting.
– Le costume Superman : enfin sans Slip !
– Les quelques scènes « Flash-Back ».

 
On a détesté :

– Des vilains ridicules.
– Des dialogues comme écrits à la hâte : vides et ridicules.
– Un film 100% Action.
– Trop d’effets spéciaux tuent le Super-héros.
– Des explosions non-stop : du début à la fin.
– Une caméra qui tremble. (Moments Flash-Back surtout…)
– Scène torse nu … Quelle utilité ?!
– Scénario qui ne fait qu’effleurer les véritables problèmes du héros.
– Casting et réalisateurs : l’effet publicitaire pour un résultat décevant.

Envie d’autres avis ? N’hésitez pas jeter un coup d’œil à la critique cinéma de Julsa et le regard de EvilRedfield.fr

Publicités

16 réflexions sur “[Impressions] Man of Steel : Superman est parmi nous !

  1. L’avis que j’avais fais sur mon blog :

    Mais pour moi le film est un coup de coeur, un des films 2013 pour moi.

    L’histoire nous parle du tout debut de l’arrivé de Clark puis par rapport a ses pouvoirs puis on a droit a des passages en tant que Superman, tout le long du film il y a tres peu de temps mort on ne s’ennuie pas, je n’ai pas vue le temps passée en regardé le film.

    Les Effets Speciaux sont totalement excellent, c’est de la tres grande qualité. On a beaucoup de sequences d’action mais celles ci sont vraiment geante.

    Au niveau du casting et des personnages, Henry Cavill a montrée pour moi qu’il est le successeur de Christopher Reeve ou il m’a bluffé dans son interpretation de Clark/Superman.
    J’avoue avoir aimé Amy Adams en tant que Lois Lane (d’ailleurs j’apprecie cette Lois Lane par rapport a celle des autres films), Le general Zod est un tres bon mechant qui nous a montré quelques moments, mais aussi que dire de la prestation de Kevin Costner en tant que pere de Clark sur Terre (meme si on le voit pas tant que cela dans le film, il a une presence et il est vraiment bien), Russel Crowe etait vraiment excellent (lui aussi on le voit tres peu mais lors des passages ou on le voit il a une presence sublime) ou il joue le pere de Clark sur Krypton. Puis Diane Lane que j’ai apprecié voir en tant que la maman de Clark sur Terre.

    L’OST de ce film est juste magnifique du pur bonheur bon aussi, on a droit a un OST de qualité signé par un des dieux de la bande son Hans Zimmer.

    1. Trouble-fête de mon état; même dans le gigantesque et spectaculaire qui en met plein aux yeux; j’y ai vu une poudre d’argent. Simplement parce que l’on peut en déceler les défauts; et se rendre compte qu’elles comptent à 75% de la composition du film. Au fond; l’histoire retracée de Superman … N’a que peu de choses inédites. Le 1er film Superman s’autorisait ce détour par sa planète d’origine dans le Script.

      Que dire du second, si ce n’est que nous ne livrerons probablement pas d’avis là dessus. Batman VS Superman pour la suite ? Peut-être que Metropolis explosera dans cette autre production ?

  2. Je suis tout à fait d’accord avec ces arguments et suis admirative de tout ce travail d’analyse et de détails 🙂

    Pour les points  » on a aimé et détesté » c’est assez bien résumé 😉

    1. Merci de ta visite ! Il est toujours intéressant de confronter d’autres points de vue; et du coup j’ai eu plaisir à jeter un coup d’œil un peu par hasard d’ailleurs sur « Au fil des mots » … 🙂

    1. Merci.

      Il semblait que, aussi bien sur le fond et la forme, de tels noms derrière le projet auraient pu donner quelque chose de fantastique.

      Mais l’action est usée à outrance et, parfois, de travers. J’ai eu cette sensation de fausseté lors de la 1ere scène de vol …

  3. On est d’accord : du grand spectacle qui tue le coté émotion et réflexion (je vois que toi aussi tu es déçu par le faible temps de présence accordé à Costner et à son personnage pourtant très important dans le développement du héros). À la fin, on n’est même plus impressionné par les effets spéciaux pourtant de très bonne qualités dans l’ensemble.

  4. @Biancat : Un conseil peu coûteux et qui permettra aussi de te faire une idée : profiter de la fête du cinéma qui permet de voir l’ensemble des films à l’affiches pour le prix de 3,50€ ! 😉 (30 Juin 2013 – 4 Juillet 2013 de mémoire. 🙂 )

    Tu ne risques pas grand chose à ce prix.

    1. C’est marrant puisque j’ai pu aller le voir avec mon frère, grand fan de tous Super-héros … Et il a trouvé un bon divertissement. J’y ai vu surtout un film d’action et, malheureusement, nous étions en mesure d’attente quelque chose de plus fouiller du côté du scénario.

      1. je suis également fan des super héros de tous poils mais déjà que Superman n’est pas un de mes favoris, ta critique m’a dissuadée de payer une place de ciné pour aller le voir. J’attendrai donc un peu pour le visionner sur mon petit écran (par des moyens légaux bien sûr ^^)

    1. Objectivement, ça fait partie des points positifs du film que le 1er Superman n’a pas su « gommer ». 😀

      Mais je me demande s’il n’y a pas une question de droits derrière : le film est appelé « Man of Steel » et non Superman … 😉

Réagir à cet article ? Postez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s