[Impressions] Injustice : Les Dieux Sont Parmi nous (PS3) – Sponsorisé DC Comics

Test Injustice les dieux sont parmi nous

Sortir un nouveau jeu de combat reprenant l’idée de héros et de vilains s’affrontant dans un univers en déliquescence, le catastrophique Mortal Kombat VS DC Universe l’avait déjà proposé en 2008. Proposer une idée semblable tenait à la fois du défi et de la simplicité, respectivement parce qu’il était difficile de séduire à nouveau des joueurs désappointés et d’une autre part, il n’était pas compliqué de proposer mieux. Si scénaristiquement le jeu a de fortes similitudes avec Mortal Kombat VS DC Universe, on sent que Netherealm, les créateurs du dernier Mortal Kombat, sont derrière le titre. A la fois pour nombre de qualités et de défauts. Impressions d’un jeu où héros et vilains ne voient aucun mal à enchainer les combos !

Histoire d’un univers parallèle.

Les dieux sont parmi nous test
« Man of Steel » à la manière de Dictateurs passés

Pourquoi des héros emblématiques et vilains charismatiques s’en veulent au point d’en venir aux mains? Un scénario a le mérite d’exister et, s’il n’est pas tout à fait semblable à celui de Mortal Kombat VS DC Universe, il existe encore une idée relativement simple narrativement : la possibilité d’univers parallèles. Base scénaristique passe-partout, il faut avouer que l’avoir envisagé n’est pas inintéressant dans une sorte de « Et si … Tel héros devenait la plus grande des menaces ? ». En  somme, la toile de fond consacre le rôle du plus grand héros de la maison d’Edition Comics comme étant une arme de destruction massive : Superman devient un personnage qui, pour des raisons personnelles, maintient l’ensemble de Metropolis, Gotham City, sous son contrôle total et ses facultés. Dans cet univers parallèle, héros et vilains, sous peur de la mort, rejoignent Superman dans un Gouvernement de « Terre Unie » (One Earth) pour contrer toute corruption, tout esprit contre ce pouvoir personnel et ce règne arbitraire. Pour s’élever contre lui, le « Batman » de l’univers parallèle fait appel à ses collègues de l’univers DC Comics pour lui prêter main forte et tenter de destituer le plus grand des héros ayant perdu valeurs, honneur, éthique.

Injustice Scenario

Le mode Histoire rappellera aux joueurs un système à peu près semblable à celui de Mortal Kombat 9 : le joueur accomplit 12 chapitres à raison d’un personnage différent par chapitre. Détail d’importance : lorsque vous sélectionnerez le ou les chapitres à rejouer … Vous verrez que le scénario tient sur exactement 1h43mn13s. Précis, net et sans bavures … Ou pas.

Injustice Histoire

Là où le bât blesse ? Une réalisation en 3D des décors peu convaincante où nos héros favoris semblent évoluer, dans un cadre dirait-on sorti tout droit de l’ancienne génération de consoles : décors sans vie, sans réels motifs et fades … Seules les arènes de combat bénéficient d’un soin particulier. Nous ne décernerons pas non plus de Palme d’Or aux dialogues qui ornent les quelques cinématiques, tant parfois ils font office de meublage. Cela dit … Lorsque l’on joue à un jeu de combat, il ne faut pas non plus s’attendre à un complexe narratif, on s’en doute, et l’on accueille tout de même la dimension narrative avec bienveillance pour son originalité.

DC Comics pour tous !

Personnages Injustice les dieux sont parmi nous

Accessible, Injustice : Les Dieux Sont Parmi nous l’est incontestablement. A première vue tout d’abord, par son « Gameplay », c’est-à-dire une prise en main relativement agréable aux premières minutes de jeu. Les combos sortent parfois sans forcément les rechercher durant les premiers combats, on s’amuse, on prend plaisir à organiser des combats d’anthologie en associant Batman à Bane; Green Lantern à son ennemi Sinestro … Malheureusement ou heureusement pour certains joueurs, l’ensemble de la technicité du jeu repose globalement sur la technique du « Jonglage » : en pressant une attaque lourde et un pas arrière, vous pourrez charger une attaque qui fera voler votre adversaire contre le mur et le faire rebondir jusqu’à vous. Ensuite, libre à vous d’enchainer les attaques pour réaliser un gros combo !

Joker Batman Combat

Le système fonctionne également sur de nombreuses interactions; à la fois entre les personnages, mais aussi en « jouant » avec les décors. Certes, cela pourra vous paraitre anodin, mais on prend un réel plaisir à observer des décors se modifiant en temps réel en fonction de vos attaques; des éléments de décor détruits en envoyant votre adversaire  aux endroits adéquats ou le simple usage de tonneaux, barils, et autres accessoires à lancer sur votre ennemi.

Injustice Gameplay

Certes, on perd l’idée d’un jeu 100% combat, mais d’une autre part, on gagne en facilité d’appréhension : comptez en général entre 5% et 10% de dégâts via une simple pression d’un bouton. C’est finalement beaucoup de dégâts pour peu d’efforts … Cela est sans compter sur la présence – réussie – de « Transitions de niveaux » : toujours à l’aide de votre attaque de « Jonglage », cette attaque exercée à certains endroits d’une carte enverra l’adversaire dans une autre zone de jeu … Avec pertes et fracas de santé ! Il faut l’avouer, et elles sont uniques et spécifiques à chaque stage de combat, elles restent visuellement plaisantes et stratégiquement importantes.

Explication Gameplay Injustice
Exemple d’une attaque « Choc » (Wager)

Injustice : Les Dieux Parmi Nous, compte également sur un système inédit d’affrontement. Selon certaines attaques spécifiques, les personnages rentreront dans une attaque « Choc » : seul le plus fort des deux via une jauge préalablement remplie via des attaques basiques et les dégâts encaissés sera capable de remplir une jauge dite de « Super », observable en bas à droite et à gauche de notre image d’illustration. Ici, le personnage de gauche sera par exemple vainqueur. A la clef ? D’énormes dégâts pour l’adversaire et; en cas de perte de votre part, une augmentation de santé et des dégâts importants en fonction de votre force. Cela peut aller jusqu’à 1/3 de la barre de vie …

Inspiration et rigidité Mortal Kombat.

Systeme Wagner Injustice les dieux sont parmi nous
Le Système « Choc » : un spectacle visuel !

Netherealm n’avait pas réussi à me convaincre à leur précédent essai grâce à leur « Reboot » de Mortal Kombat en bonne et due forme. En partie à cause d’une rigidité excessive, certes, qui fait la marque de fabrique de la série, mais qui, à mon sens, aurait été handicapante pour des héros et vilains que l’on imagine dans nos Comics terriblement agiles et rapides. Notamment Flash; Superman étant censé voler et consorts … Heureusement, la rigidité des personnages ne se ressent pas fortement dans le mouvement des personnages : nous dirons même qu’il y a un respect des personnalités des quelques 24 personnalités à incarner. Bane, par exemple, apparait comme un mastodonte aux mouvements lents mais se déplace « normalement »; Flash réalise des mouvements suffisamment rapides avec ou sans « Dash » (Double mouvement avant ou arrière) …

Joker Vs Green Lantern Injustice

Mais cette sensation de personnages comme mal articulés se ressent dans les combos de certains héros et vilains. Nous pensons notamment à Deathstroke, voire à Batman : après attaques légères et la volonté de faire une attaque lourde puis une nouvelle attaque, votre personnage apparait comme « bloqué » dans une combinaison, une attaque qui n’est pas une technique de son répertoire … Permettant alors à votre adversaire de contre-attaquer. Fâcheux, ce détail survient surtout par manque de rapidité, par difficulté au genre et gâche, il faut l’avouer, certaines envies d’enchainements.

Flash Injustice Les dieux sont parmi nous

Là où Mortal Kombat était particulièrement vexant et, cerise sur le gâteau, donnait une impression de non soin du produit fini, concernait son multijoueur accessible via un Pass Online et … Ironie du sort, de très mauvaise qualité avec un ralentissement peu croyable et désagréable au possible. Avec plaisir, on constatera que Netherealm a corrigé chacune de ces lacunes : le multijoueur souffre rarement d’une différence entre les attaques exécutées et celles produites à l’écran; et, surtout, les parties multijoueur sont « libres » et non plus contraintes à un accès payant ! Du côté des modes de jeu, on sent là l’inspiration tout droit tirée de la précédente expérience Mortal Kombat avec, en tête, le classique combat en classement; les parties privées qui vous permettront de vous entrainer avec un ami de votre liste d’amis, un mode « Roi de la Colline« ; « Survivant » … Et les habituels Combats enchainés, sorte de « Matchmaking en salles ».

Les Icônes de DC Comics jouables.

Personnages selection Injustice

24 Personnages jouables (Faisons abstraction des 3 personnages déjà payants et des 5 autres personnages probables à venir …) qui ont le grand mérite de venir d’univers divers et variés. Certains peu fréquents dans l’univers Comics (Aquaman, Killer Frost entre autres) ont la chance de faire partie d’un casting qui, vous l’aurez remarqué, comporte de nombreux personnages de l’univers Batman. Si l’on fait le compte, en exceptant le personnage de Batgirl proposé en échange de 5€, le jeu ne comporte pas moins de 9 personnages de la mythologie Batman, soit environ 30% du casting !

Debloquer Costume Injustice
… L’un des costumes à débloquer au fil de vos parties !

En termes de contenu interne au jeu, il faut l’avouer, le titre ne lésine pas sur les moyens. Il a l’immense qualité de proposer des Costumes à obtenir par le biais d’actions diverses (Gagner 1 match en ligne pour débloquer le Costume « Yellow Lantern »; Terminer le mode Histoire pour débloquer le Costume « Chute d’un Dieu » pour Superman etc.) : chose rare de nos jours, puisque régulièrement, ce genre de suppléments s’obtient en échange de quelques €uros. Vous êtes perdu et ne savez pas qui est « Shazam » ? A quoi correspond tel costume ? D’où vient tel héros ? Le jeu comprend également de nombreux bonus à débloquer; mais surtout, de nombreuses informations très plaisantes à lire dans les « Archives » du jeu. Nombre de menus détails, d’informations qui étaient peut-être jusqu’alors méconnues sont expliquées avec clarté et simplicité.

Injustice Test

Ces « Archives » sont en réalité une base de données. Elle se débloque via des niveaux d’expérience acquis au cours de vos parties : Arcade; Histoire, mais aussi dans vos affrontements en ligne. Ainsi, par le biais de Cartes d’accès, à vous de choisir pour débloquer d’autres modes de jeu Arcade; de nouveaux costumes alternatifs mais aussi des facilités d’expérience ! (Boost x2 ou plus d’expérience etc.) Cela reste à confirmer, mais étant donné qu’une carte d’accès est débloquée par niveau d’expérience franchi, il y a fort à parier que Costumes et expérience ne pourront pas être acquis ensemble : il faudra, de toute évidence, faire un choix de parcours !

Tier List Injustice

Un contenu assez important, d’autant qu’il est à chaque fois renseigné. Par exemple, débloquer le Costume « Yellow Lantern » vous permettra de connaitre pourquoi et comment Green Lantern doit endosser cette nouvelle couleur … La personnalisation va si loin qu’un costume différent peut, par exemple, donner lieu à un nouveau décor lors d’une « Super Attaque » : encore une fois, des changements notables s’opèrent entre le costume « Green Lantern » et « Yellow Lantern ».

Pour agrandir sa durée de vie, le jeu propose également de débloquer pléthore de bonus de personnalisation : fonds, icônes et photos afin de rendre votre carte d’identité de joueur en ligne vraiment unique. Pour cela, vous pour satisfaire … Près de 240 missions « S.T.A.R. Labs » n’attendent plus que vous ! Ce sont, généralement, des défis parfois compliqués, loufoques (Incarner un chat dans les missions de Catwoman et éviter des rayons X …) ou de simples combats. Le but ? Acquérir 3 étoiles par des objectifs imposés et débloquer l’ensemble des récompenses !

Injustice Packshot Européen

Vous l’aurez compris au fil de ces lignes : Injustice : Les Dieux Sont Parmi Nous, est un plaisir réel pour les adorateurs de personnages Comics si bien que les quelques variations qui semblent peu importantes apparaissent ici comme un respect du joueur et fan de l’univers Comics. Si le titre ne se cache pas de séduire à la fois le joueur appréciant la technique tout comme le joueur occasionnel, le résultat est plus que satisfaisant, mais pourrait décevoir le technicien absolu.

Faute à un système basé grandement sur le « Jonglage », à des raccourcis techniques simplistes comme le déclenchement de toutes les « Super-Attaques » par deux boutons; et à l’interaction avec un décor capable de faire des ravages sur la santé de votre personnage. En s’essayant à un compromis entre jeu accessible et technique, si Injustice : Gods Among Us ne remplit pas exactement les deux cahiers des charges simultanément, il donne la sensation d’un bon moment de jeux-vidéo, de super-héros bien animés et cohérents dans leur univers sans faute de goûts.

Ajoutez à cela un doublage en Français de qualité qu’il faut souligner (La voix du Joker est semblable à celle d’Heath Ledger dans Batman : The Dark Knight de Nolan), un contenu important et finalement une compensation faites pour les joueurs mécontents d’un mode Histoire quelque peu court,(Comptez quelques heures pour le finir à 100%) et vous obtiendrez une alchimie très satisfaisante. Si bien qu’elle vous fera, peut-être, oublier l’amère expérience Mortal Kombat VS DC Universe et vous fera peut-être basculer et trancher votre avis en faveur de Netherealm. Si toutefois DC Comics et son univers ne vous sont pas épidermique.Car le jeu joue de son charme par ses multiples références et clins d’œil à un univers riche, varié, qui nous fait encore rêver …

On a aimé :

– Un scénario original.
– Un doublage en Français de qualité.
– Accessible et un tout petit peu technique.
– Nombreux bonus à débloquer au sein même du jeu : costumes alternatifs, autres modes de jeu …
– Un Online sans Pass Online et sans de ralentissements constatés !
– Les transitions de niveaux : un régal visuel et bien animé !

On a détesté :

– Une mise en scène discutable du mode Histoire.
– Les nombreux personnages en contenus téléchargeables à venir. (Dont une publicité peut apparaitre lors de l’écran titre!)
– Un Gameplay basé sur la technique du « Jonglage ».
– Des personnages rigides dans leurs enchainements d’attaques.
– Un déséquilibre notable entre certains personnages. (Grundy – Green Arrow – DeathStroke en têtes …)

Note du Blog La Maison Musée : 4/5

Mention : Jeu de combat dopé aux Super-Héros sans (trop) d’inquiétudes techniques.

 

Pour acheter Injustice : Les Dieux sont Parmi nous, nous vous recommandons Amazon.fr au prix compétitif de 45€.

Publicités

8 réflexions sur “[Impressions] Injustice : Les Dieux Sont Parmi nous (PS3) – Sponsorisé DC Comics

    1. Assez ! A mi-chemin entre le jeu de combat et un jeu plus accessible ! Bien qu’il faille bientôt attendre la version jeu de l’année du titre d’ici quelques mois vu la masse de contenus déjà parue …

  1. Un test bien complet dis donc ! Il n’est pas parfait mais comme tu le soulignes, il est complet et offre de longues heures de jeu.
    Mon perso préféré reste Nightwing, je trouve que c’est le plus fluide dans ses combinaisons avec Catwoman.

  2. Il m’a réconcilié avec Netherealm et a le grand mérite d’être le jeu que l’on attendait avec nos héros préférés et d’effacer, à mon sens, l’énorme bourde de Mortal Kombat VS DC Universe qui fut un étron vidéoludique …

  3. Je ne suis pas fan de jeu de baston en règle général. Mais là, comment résister à Batman Superman et les autres? OK, le jeu n’est pas le jeu ouf, les décors sont pas terrible les fatalités sont de 1 par persos et il y a encore des DLC’s pour avoir des persos en plus (alors qu’il sont présent dans le cd!!).
    OK, Injustice ne révolutionnera pas le genre mais il mérite d’être dans la ludothèque des fans de jeux de combat (qui en auront pour leurs compte!) et les fans de DC Comics.

Réagir à cet article ? Postez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s